GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Aujourd'hui
Lundi 30 Mai
Mardi 31 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: le journaliste palestinien Mohammed al-Qiq maintenu en prison

    media Une Palestinienne tenant un portrait du journaliste Mohammed al-Qiq, durant une manifestation de soutien devant le quartier général de la Croix-Rouge à Ramallah, le 27 janvier 2016. REUTERS/Mohamad Torokman

    La justice israélienne maintient en détention Mohammed al-Qiq. Ce journaliste palestinien emprisonné en Israël, sans inculpation ni procès, est en grève de la faim depuis 63 jours. Très affaibli, ses avocats ont demandé sa libération. Mais la Cour suprême, la plus haute instance judiciaire d’Israël, a refusé pour le moment.

    La Cour suprême va examiner le dossier médical de Mohammed al-Qiq. En fonction de son état de santé, elle décidera s’il y a lieu de le libérer. Le journaliste palestinien en grève de la faim depuis 63 jours reste donc en prison pour l’instant. Une décision inacceptable pour son avocat Jawad Boulous.

    « C’est regrettable, c’est très mauvais et dangereux. Il est possible que cette décision entraine la mort de Mohammed al-Qiq », a-t-il déclaré.

    Israël le soupçonne d'être membre du Hamas

    Le journaliste palestinien de 33 ans a été emprisonné fin novembre sans inculpation ni procès, Il est sous un régime de détention administrative, un régime que dénonce notamment Ahmed Tibi, un député arabe siégeant au parlement israélien.

    « La détention administrative, en général, est un outil antidémocratique. Contre Mohammed al-Qiq, ils n’ont rien. La seule chose qu’on lui reproche c’est son activisme politique. Tout engagement contre l’occupation est puni. Comme Palestinien, vous n’avez pas le droit de résister », explique-t-il.

    Les charges pesant contre Mohammed al-Qiq ne sont pas connues. Mais les services secrets israéliens le soupçonnent d’être un membre actif du Hamas, le mouvement islamiste palestinien considéré comme une organisation terroriste par Israël.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.