Réécouter
Ecouter Paris, écouter les villes du monde
Ecouter Bobo-Dioulasso avec les enfants
Ecouter les villes du monde
 
GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Aujourd'hui
Lundi 30 Mai
Mardi 31 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: attentat meurtrier du groupe EI contre un sanctuaire chiite

    media Le groupe Etat islamique affirme que deux de ses membres ont déclenché leurs charges explosives à proximité du sanctuaire de Sayeda Zeinab, dimanche 31 janvier. AFP / LOUAI BESHARA

    En Syrie, un double attentat-suicide a fait ce dimanche 31 janvier au moins 50 morts et une centaine de blessés près du sanctuaire chiite de Sayeda Zeinab, au sud de Damas. L’attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    C’est l’attentat le plus sanglant jamais perpétré contre le mausolée de Sayeda Zeinab depuis le début de la guerre en Syrie, il y a bientôt cinq ans. Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, le groupe Etat islamique affirme que deux de ses membres ont déclenché leurs charges explosives à proximité du sanctuaire.

    Des médias proches du Hezbollah précisent que le premier kamikaze a fait exploser sa voiture dans une rue menant au sanctuaire chiite. Lorsque la foule s’est rassemblée pour secourir les victimes, un deuxième terroriste a actionné sa ceinture d’explosifs. C’est le mode opératoire habituel du groupe Etat islamique.

    Le site visé abrite la mosquée et le mausolée de la petite-fille du prophète Mohammad, Sayeda Zeinab, l'une des femmes les plus vénérées dans l’islam chiite. De nombreux pèlerins en provenance du Liban, d’Irak, d'Iran et des pays du Golfe s'y rendent quotidiennement en pèlerinage.

    Sayeda Zeinab a été la cible de nombreux attentats ces dernières années. La protection rapprochée du site est assurée par des milices chiites irakiennes et par le Hezbollah libanais, qui combattent aux côtés des forces gouvernementales syriennes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.