GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: le régime progresse vers deux villes assiégées près d'Alep

    media Des soldats syriens des forces du régime patrouillent dans l'est de la province d'Alep, le 16 octobre 2015. AFP PHOTO / GEORGE OURFALIAN

    Pour la première fois depuis 2012, les forces gouvernementales syriennes ont progressé au nord de la ville d’Alep en direction de la frontière avec la Turquie. L’armée régulière n’est plus qu’à trois kilomètres des villes de Nobbol et Zahra, fidèles au régime et assiégées par les rebelles depuis quatre ans.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    L’élément de surprise et la puissance de feu ont permis à l’armée syrienne de progresser rapidement au nord de la ville d’Alep, dans une région considérée comme le principal vivier des groupes rebelles. Des avions russes et syriens ont mené, en moins de 24 heures, plus de 250 raids sur les positions des groupes armés. Dans le même temps, des dizaines de canons de gros calibre et des lance-roquettes multitubes déversaient un déluge de feu, ouvrant le passage à l’infanterie.

    Après quelques heures de combat, l’armée syrienne et ses alliés ont pris deux villages stratégiques, qui leur ont permis de couper les voies de ravitaillements entre le nord d’Alep et la frontière avec la Turquie. Les rebelles se sont retirés en rangs désordonnés vers les villages frontaliers.

    Des localités défendues par 5 000 combattants aguerris

    Les troupes syriennes ne sont plus qu’à trois kilomètres des villes de Nobbol et Zahra, assiégées par les rebelles depuis quatre ans. Ces deux localités comptent 50 000 habitants, chiites en majorité mais aussi des sunnites bassistes qui ont fui la province d’Alep.

    Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), elles sont défendues par 5 000 combattants aguerris, formés et entraînés par le Hezbollah libanais. La jonction entre les défenseurs de ces deux villes et les unités de l’armée syrienne en progression menacerait tous les fiefs rebelles jusqu’à la frontière avec la Turquie.

    ► A (RE)LIRE : Syrie: de nouveaux rapports de force favorables au régime Assad

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.