GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Juin
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Plus de 10 milliards de dollars d'aides pour la Syrie promis à Londres

    media Le Premier ministre britannique David Cameron (g) et le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon à la conférence des donateurs pour la Syrie, ce jeudi 4 février, à Londres. REUTERS/Dan Kitwood/Pool

    La capitale britannique accueillait, jeudi 4 février, la conférence des pays donateurs pour la Syrie. Plus de 10 milliards de dollars d'aides ont été annoncés au moment où la situation sur le terrain s'aggrave encore avec le début d'un nouvel exode dans la région d'Alep. En cause : les bombardements russes qui ont permis aux forces de Damas de gagner du terrain face à la rébellion.
     

    Les organisateurs de cette conférence 2016 ont surpassé leurs objectifs et c'est avec beaucoup d'émotion que le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est félicité de ce grand succès, assombri par la suspension des pourparlers de paix à Genève. « Jamais la communauté internationale n'a récolté autant d'argent en une seule journée et pour une seule crise », a-t-il déclaré.

    « Nous avons besoin de plus d'argent pour répondre à cette crise et nous en avons besoin maintenant », avait lancé le Premier ministre britannique David Cameron à l'ouverture de la conférence ce jeudi.

    Contributeurs

    L'Union européenne débloquera donc 3 milliards d'euros cette année pour faire face à la crise en Syrie notamment pour aider les pays voisins, premiers concernés par l'afflux de réfugiés.

    Les Etats-Unis annoncent près de 800 millions d'euros pour l'année 2016. D'autres pays promettent des contributions sur trois ans. C'est le cas de l'Allemagne, qui prévoit ainsi de verser 2,3 milliards d'euros.

    Scolariser les petits réfugiés

    David Cameron a précisé que la Turquie, la Jordanie et le Liban s'étaient engagés à assurer la scolarité de tous les enfants réfugiés. Le Premier ministre britannique, hôte de la conférence, a aussi promis la création d'ici 2018 de plus d'1 million d'emplois pour les réfugiés syriens et les communautés d'accueil dans les pays voisins de la Syrie. « Notre message au peuple de Syrie et de la région est clair : nous serons à vos côtés pour vous aider aussi longtemps qu'il le faudra, pour assurer la paix en Syrie, pour rétablir la stabilité dans la région et pour donner une chance aux réfugiés syriens de rentrer chez eux, reconstruire leurs foyers et leur pays », a-t-il assuré.

    La Syrie, 5 ans de guerre, 6 millions de déplacés, 4 millions de réfugiés et un exode qui se poursuit. A la tribune de la conférence des donateurs, le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a déclaré que 60 à 70 000 Syriens de la région nord d'Alep se dirigeaient actuellement vers la frontière turque, des civils chassés par l'offensive du régime de Damas et de ses alliés.

    Les échos de cette intensification des combats ont aussi résonné à Londres quand l'Américain John Kerry ou encore le Français Laurent Fabius ont réclamé l'arrêt des bombardements russes. Des raids aériens qui ont eu raison cette semaine des efforts de l'ONU pour lancer à Genève des pourparlers de paix sur la Syrie.

    Les raids aériens russes auraient permis, d'après Moscou, de toucher 875 cibles terroristes ces trois derniers jours, notamment autour d'Alep.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.