GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Mai
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Justice: «chemise arrachée», trois à quatre mois avec sursis en appel pour quatre ex-salariés d'Air France
    • Italie: le président convoque Giuseppe Conte, Premier ministre pressenti, à 15h30 TU (présidence)
    • Le blogueur et journaliste égyptien Waël Abbas a été arrêté au Caire dans la nuit de mardi à mercredi (avocat)
    • Edouard Philippe annule un déplacement en Israël et dans les territoires palestiniens «pour des raisons d'agenda intérieur» (Matignon)
    • La Commission européenne souhaite obtenir de l'Italie «une réponse crédible» sur sa dette publique
    • Japon: des conduites d'air rouillées repérées dans douze réacteurs nucléaires (autorités nucléaires)
    • Transports: «Vot'action» SNCF, 94,97% des votants se disent contre la réforme gouvernementale (syndicats)
    • Migrants à Paris: le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb veut une évacuation «à bref délai», avec mise à l'abri et contrôles
    Moyen-Orient

    Syrie: les rebelles perdent encore du terrain dans la province d’Alep

    media L'armée du régime syrien est appuyée par l'aviation russe. AFP / Paul GYPTEAU

    Les troupes du régime syrien poursuivent leur progression dans la province d’Alep. Durant les dernières 24h, les rebelles ont été contraints d’abandonner trois positions.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Menacés par les frappes russes, les rebelles syriens se rendent à l’évidence : ils ne font pas le poids face aux Sukhoï et n’ont pas d’autre choix que de battre en retraite. Les habitants de ces localités de la province d’Alep demandent désormais eux-mêmes aux rebelles de l’Armée syrienne libre de se retirer de leur village pour éviter l’hécatombe.

    Sur le terrain, la machine de guerre syrienne est enclenchée. Les troupes de Bachar el-Assad sont accompagnés de plusieurs milices, celles du Hezbollah libanais, mais aussi des combattants chiites soutenus par l’Iran. Autrefois coupée en deux, sous contrôle du régime à l’ouest et celui des rebelles à l’est, la ville d’Alep est à présent entièrement encerclée par les forces de Damas. Une avancée exceptionnelle qui a été permise par une violente offensive.

    L’armée syrienne n’est plus qu’à vingt kilomètres de la frontière turque, une distance qu’elle n’avait plus atteinte depuis 2013. Elle a pris ce lundi deux nouveaux villages et se trouve à cinq kilomètres seulement de la localité de Tall Rifaat, un des trois derniers bastions rebelles au nord d’Alep, avec Aazaz et Mareh.

    Les rebelles pris en étau

    Saignés par de lourdes pertes et désorganisés par la progression fulgurante des troupes loyalistes, les rebelles ne parviennent plus à lancer des contre-offensives. Selon les sources de l’opposition, le Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda, un des composantes essentielles des groupes rebelles, aurait perdu 300 hommes dans la seule bataille de Retian, en fin de semaine dernière.

    Et comme un malheur n’arrive jamais seul, les rebelles doivent faire face à un autre danger venant de l’ouest. Les combattants kurdes avancent de leur fief de Efrin au nord-ouest d’Alep, vers l’est. Les rebelles sont pris en tenaille par les Kurdes d’un côté et l’armée syrienne de l’autre, et n’ont plus comme voie de repli que les chemins menant à la Turquie.

    L’armée syrienne poursuit également son avancée à Lattaquié. Elle est aux portes de Kansabba, dernier fief rebelle dans cette province côtière. Il y a trois mois, les groupes armés occupaient 20% de Lattaquié.

    Syrie: de nouveaux rapports de force favorables au régime Assad

    Pour les rebelles de l’Armée syrienne libre, leur insurrection lancée il y a près de cinq ans contre Bachar el-Assad est en danger. Ils ont besoin d’armement, de missiles antiaériens pour tenir leurs positions. Mais aucune aide militaire de ce genre de la part des pays les soutenant n’est annoncée.

    A la Une de la revue de presse : la Russie rebat les cartes en Syrie

    La situation sur le terrain est très mauvaise. (...) Mais la résistance des combattants de l’Armée syrienne libre est légendaire, elle marquera l’histoire...
    Assaïd Nassif, général de l'armée syrienne libre 08/02/2016 - par Sami Boukhelifa Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.