GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
Aujourd'hui
Mardi 30 Août
Mercredi 31 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    L’intervention russe en Syrie bouleverse l’échiquier

    media Les bombardements de l'aviation russe ont permis à l'armée syrienne d'avancer dans la province d'Alep tenue par les rebelles. REUTERS

    L'implication militaire russe dans le conflit syrien a changé la donne en Syrie au détriment de l'opposition et aussi des pays qui la soutiennent.

    De l’aveu même de plusieurs diplomates rencontrés ces derniers jours, l'intervention militaire de la Russie a totalement bouleversé l'échiquier syrien. « Le régime de Bachar el-Assad ne peut plus tomber par la force », constate l'un d’eux. Selon lui, la Russie veut désormais « détruire ce qui reste de l'opposition modérée en Syrie ».

    La stratégie russe porte aussi un coup sévère aux pays qui soutiennent l'opposition. Les Européens redoutent un nouvel afflux de réfugiés sur leur sol, la Turquie s'inquiète de la progression des Kurdes dans le nord de la Syrie et l'Arabie saoudite s'affole de voir l'Iran affirmer sa puissance régionale dans son soutien à Bachar el-Assad. Une page se tourne pour ces pays qui espéraient le départ du dirigeant syrien et qui constatent aujourd'hui leur échec.

    Sans compter que l'affaiblissement de l'opposition syrienne dite « modérée » risque de renforcer les radicaux et même d'offrir « une nouvelle vie » au groupe Etat islamique, selon un diplomate français. Dans ce contexte, certains s'inquiètent de l'évolution de la position américaine dans ce dossier. Les « Américains pensent qu'il n'y a pas d'issue en Syrie sans la Russie », soupire un diplomate français.

    Les Etats-Unis étudient actuellement un plan « concret » que leur a présenté la Russie pour résoudre le conflit syrien, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, rapporte mardi l'agence de presse RIA.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.