GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Aujourd'hui
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Les Kurdes syriens ouvrent un bureau de représentation à Moscou

    media Cérémonie d'ouverture du bureau de représentation du Kurdistan syrien à Moscou, le 10 février 2016. REUTERS/Maxim Shemetov

    Une délégation de Kurdes syriens a ouvert ce mercredi 10 février un bureau de représentation à Moscou. Une décision qui ne doit rien au hasard à l'heure où le Kremlin cherche à les inclure dans les négociations de paix sur la Syrie malgré l'opposition de la Turquie.

    Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

    Il s'agit du premier bureau de représentation des Kurdes de Syrie à l'étranger. Pour Merab Shamoïev, dirigeant de l'Union internationale des associations kurdes, c'est « un moment historique pour le peuple kurde ». « La Russie est un acteur important au Moyen-Orient. Pas seulement un acteur, il écrit aussi le scénario », estime-t-il.

    La représentation kurde syrienne a un statut d'ONG mais de facto, elle fonctionne comme une ambassade, indique Farhat Patiev, membre du Conseil russe pour les questions nationales. Officiellement il n'y a pas d'accord avec la partie russe, car les représentations régionales ne sont pas prévues. Mais elles ne sont pas non plus interdites. Farhat Patiev n'a pas caché la présence de membres du PYD au sein de ce bureau. Un parti que les Russes considèrent comme un allié dans le combat contre l'organisation Etat islamique, alors que la Turquie le considère comme un groupe terroriste.

    Ce parti n'a donc pas été invité lors des négociations de Genève sur la Syrie malgré les pressions russes. La représentante des Kurdes de Syrie aux Etats-Unis et en Europe, Cina Mohammed, estime que leur présence sera indispensable lors de la reprise des négociations. Faute de quoi elles pourraient à nouveau échouer. Et elle se félicite des bombardements russes et américains dans la lutte contre le terrorisme.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.