Réécouter
Ecouter Paris, écouter les villes du monde
Ecouter Bobo-Dioulasso avec les enfants
Ecouter les villes du monde
 
GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Mobilisation à Ramallah en faveur du journaliste Mohammed al-Qiq

    media Les rassemblements de soutien au journaliste palestinien Mohammed al-Qiq se multiplient en Israël et dans les Territoires palestiniens, comme, ici, à Ramallah, le 27 janvier 2016. REUTERS/Mohamad Torokman

    Le journaliste palestinien Mohammed al-Qiq a été arrêté en novembre dernier pour une appartenance supposée à une organisation proche du mouvement islamiste du Hamas. Début février sa peine a été suspendue, mais le journaliste palestinien, en grève de la faim depuis 81 jours, réclame son transfèrement de l'hôpital israélien où il se trouve pour la Cisjordanie. Ce vendredi, ils étaient plusieurs centaines à se rassembler en Israël et dans les Territoires palestiniens pour réclamer sa libération. Reportage.

    Avec notre correspondant à Ramallah,  Nicolas Ropert

    Ils sont une centaine réunis sur la place principale de Ramallah. Des proches ou de simples anonymes venus réclamer le transfèrement de Mohammed al-Qiq vers un hôpital de Cisjordanie.

    Parmi eux, Haj Mohammad, un Palestinien de 60 ans, keffieh sur la tête. « J'espère qu'il va être transféré à Ramallah, comme cela nous irons le voir. Peut-être que les autorités nous le permettront. Moi, je soutiens tous les prisonniers, je rends visite aux blessés. Pourquoi notre président, lui, ne dit rien ? Où sont nos forces palestiniennes ? », s'emporte-t-il.

    Journaliste originaire d'Hébron, Niqa Hamed, tient à être solidaire avec son collègue. « Rien n'est facile en Palestine, souligne-t-elle. Pas seulement être journaliste, mais en général les conditions sont très difficiles. C'est vrai que quand on est journaliste on se retrouve au milieu d'événements très compliqués avec des acteurs des deux côtés. Un de mes collègues, dans le journal dans lequel je travaille, a été arrêté par Israël il y a tout juste dix-huit jours. »

    Ce vendredi, les avocats de Mohammed al-Qiq ont confirmé avoir déposé une demande de transfèrement pour un hôpital de Ramallah suivant la volonté du journaliste. La Cour suprême israélienne n'a pas encore répondu à cette demande.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.