GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Septembre
Jeudi 22 Septembre
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Ramallah: 28 Palestiniens blessés par l'armée israélienne

    media Des manifestants palestiniens ont été blessés après des affrontements avec les troupes israéliennes dans Silwad, près de Ramallah. REUTERS/Ammar Awad

    Au moins 28 Palestiniens ont été blessés, ce lundi 15 février, par l'armée israélienne lors d'affrontements dans un camp de réfugiés en banlieue de Ramallah. Les soldats israéliens ont pénétré dans le camp pourtant situé en zone sous contrôle palestinien pour arrêter trois personnes. Dimanche, cinq Palestiniens responsables d'attaques ont été tués à Jérusalem et en Cisjordanie. Le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah a demandé une nouvelle fois la protection de la communauté internationale.

    Avec notre correspondant à Ramallah,  Nicolas Ropert

    Les rues d'al-Amari viennent à peine d'être nettoyées. Pendant plus de deux heures, des affrontements ont éclaté dans ce camp de réfugiés collé à la ville de Ramallah. « Les affrontements ont été très impressionnants, très violents. Il y avait des tirs. J'ai reçu une balle dans la jambe. Je ne sais pas pourquoi l'armée est venue, peut-être qu'elle voulait arrêter quelqu'un. Mais c'est de la provocation », a déclaré un habitant du camp préférant conserver l’anonymat.

    Selon des habitants du camp, trois Palestiniens ont été arrêtés. L'armée israélienne confirme avoir mené une opération à al-Amari. Mais les soldats ont essuyé des jets de pierres et ils ont répondu pour disperser les protestataires.

    « Sous contrôle total de l'Autorité palestinienne »

    « Le camp d'al-Amari est situé dans la zone A, c'est-à-dire sous contrôle total de l'Autorité palestinienne. Mais elle ne peut rien faire face à Israël. Ils envoient un message aux responsables palestiniens pour leur dire : regardez, on peut aller où on veut, on fait ce que l’on veut », a exhorté Ahmad Tomaleh, l’un des responsables du camp.

    Alors qu'il recevait une délégation britannique, le Premier ministre palestinien, Rami Hamdallah, a réitéré l'appel déjà lancé par le passé à l'intervention d'une force internationale pour protéger les civils palestiniens.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.