GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Mardi 19 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Migrations: Les Etats-Unis premier pays de demande d'asile dans l'OCDE en 2017, devant l'Allemagne (rapport)
    • Afghanistan: trente policiers et soldats tués dans des attaques de talibans (responsables)
    • En Erythrée, le président annonce l’envoi d’une délégation en Ethiopie
    • Grève à la SNCF: Laurent Berger (CFDT) «souhaite» qu'elle s'arrête après le 28 juin (CNews)
    • Yémen: l'aéroport de Hodeida désormais sous «contrôle total» des forces progouvernementales (Emirats)
    Moyen-Orient

    Législatives en Iran: la campagne est lancée

    media Une Iranienne lors d'un meeting d'un candidat réformiste à Téhéran, le jeudi 18 février 2016. ATTA KENARE / AFP

    L’Iran est entré jeudi 18 février en campagne pour deux élections prévues le 26 février prochain. Il s’agit des législatives et de l’élection de l'Assemblée des experts, une institution chargée de nommer le Guide suprême. Ce double scrutin est crucial, car il s'agit d'un test majeur pour le président Hassan Rohani et la poursuite de sa politique d'ouverture et de réforme.

    Avec notre correspodnant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    La courte campagne d'une semaine a démarré jeudi 18 février en Iran pour les 6 229 candidats, dont 586 femmes, postulant aux 290 sièges du Parlement.

    Pour l’instant, la campagne a débuté dans une certaine discrétion. Il n'y pas encore beaucoup d'affiches électorales ou de réunions politiques.

    Malgré le rejet massif de leurs candidats, en particulier les personnalités connues, les réformateurs et les modérés ont présenté des listes à travers le pays. A Téhéran, leur liste comprend huit femmes et de nombreux jeunes. Les réformateurs font campagne pour faire élire un Parlement capable d'aider le gouvernement du président Hassan Rohani à appliquer ses réformes politiques et sociales.

    Les conservateurs ont également présenté une liste unique à travers le pays. Leur campagne est surtout centrée sur la mauvaise situation économique et la nécessité d'améliorer la situation des couches les plus défavorisées. Ils affirment aussi vouloir élire un Parlement hostile aux Etats-Unis.

    Il faudra encore attendre quelques jours pour savoir si les différents partis politiques vont réussir à mobiliser les électeurs.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.