GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Mai
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: Moscou met en garde Bachar el-Assad

    media Vitali Tchourkine, l'ambassadeur russe à l'ONU, le 17 décembre 2015. (Photo d'illustration) Bryan Thomas / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

    L'ambassadeur russe à l'ONU a mis en garde, vendredi 19 février, le président syrien Bachar el-Assad contre ses projets de reconquérir toute la Syrie. Selon Vitali Tchourkine, ils nuisent aux efforts diplomatiques russes en vue d'un cessez-le-feu.

    Avec notre correspondante à Moscou, Veronika Dorman

    Les déclarations du président Assad « dissonent avec les efforts diplomatiques entrepris par la Russie », a expliqué l'ambassadeur russe à l'ONU Vitali Tchourkine, à l'antenne de la radio Kommersant.

    Il a appelé le président syrien, Barchar el-Assad, à davantage tenir compte des efforts politiques, diplomatiques et militaires entrepris par la Russie pour sortir de la crise.

    Après cette mise en garde, Vitali Tchourkine a tempéré ses propos. « Ce qui compte ce n'est pas tant ce que Bachar el-Assad dit, mais ce qu'il finira par faire » a-t-il souligné. Pour lui, la seule chance pour le régime syrien de sortir dignement de la crise est de suivre le leadership de la Russie.

    Moscou n'a pas l'habitude de critiquer ouvertement Damas, qu'elle soutient indéfectiblement depuis le début du conflit. Mais selon les experts, la situation est en train de s'enliser.

    Le chemin pris par le régime syrien ne permet plus à la Russie de tirer un profit politique de ses victoires militaires. De plus, ses relations avec l'Occident et le monde arabe vont se détériorer encore plus.

    Le projet déclaré de Bachar el-Assad de reconquérir toute la Syrie et de ne pas cesser les combats pendant les négociations rendent toute trêve illusoire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.