GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 28 Novembre
Mardi 29 Novembre
Mercredi 30 Novembre
Jeudi 1 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Technologies

    Israël: l’application Waze qui aurait perdu l’armée dans le camp de Qalandiya

    media Waze est une application grand public, très utilisée en Israël et ailleurs dans le monde. Waze

    En Israël, l'application de navigation routière Waze est au cœur d’une polémique car c’est à cause d’elle que deux soldats israéliens se seraient perdus dans un camp de réfugiés palestiniens et auraient risqué leur vie. C’est en tout cas la version de l’armée israélienne. Selon Waze, la faute incombe aux deux utilisateurs.

    De notre correspondante à Jérusalem,

    Deux soldats se sont égarés dans la nuit du mardi 1er mars en Cisjordanie. L’armée a lancé une vaste opération pour les sauver. De gros affrontements ont eu lieu au cours desquels un Palestinien a été tué et 10 soldats et policiers israéliens ont été blessés. L'armée israélienne affirme que les deux soldats seraient entrés par erreur dans un camp de réfugiés palestinien réputé difficile parce que leur navigateur, Waze, leur aurait indiqué un mauvais raccourci.

    Les deux soldats étaient à bord d'une jeep et se sont retrouvés par inadvertance dans le guêpier du camp de Qalandiya en Cisjordanie. Waze

    Waze est une application grand public, créée par deux Israéliens et très utilisée en Israël et partout dans le monde. Elle a eu un tel succès qu’elle a été revendue à Google pour plus d’un milliard de dollars. Concrètement, c'est une application gratuite que l'on installe sur son smartphone, et l'on peut ensuite trouver son chemin en voiture comme avec un GPS, sauf que Waze est aussi une application communautaire qui permet de signaler aux autres utilisateurs qu’il y a un accident ou un contrôle de police, etc.

    Eviter les routes dites «dangereuses»

    En Israël, Waze a une spécificité très particulière : elle permet d’éviter les routes dites dangereuses, autrement dit certaines zones palestiniennes. Dans les paramètres il y a une case, cochée par défaut, qui vous évite de passer par ces zones : les zones sous contrôle palestinien en Cisjordanie, qui sont de toute façon interdites aux citoyens israéliens et même à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la ville annexée et occupée par Israël. Si vous voulez vous rendre dans certains quartiers à l’Est, Waze ne vous y emmènera pas car elle considère que c’est potentiellement dangereux.

    Cela pose évidemment question : n’est-ce pas politiquement incorrect pour une application de navigation routière de décréter que telle zone est à risque parce qu’elle est côté palestinien ? Le maire de Jérusalem s’en est plaint, non à cause d’un éventuel caractère discriminatoire mais parce que Waze sous-entendrait que la ville n’est pas entièrement sous contrôle israélien.

    Les utilisateurs ont fait une erreur selon Waze

    Les soldats égarés auraient décoché la case « éviter les routes dangereuses » : c’est ce que disent les patrons de Waze pour se défendre. Ainsi ce n’est pas l’application qui est en cause, mais les utilisateurs. Le ministre de la Défense israélien, Moshe Yaalon, a en tout cas admis qu’au lieu de tout miser sur la technologie, les soldats feraient mieux d’apprendre à se servir d’une bonne vieille carte routière et de connaître leur environnement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.