GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Vendredi 29 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 31 Juillet
Lundi 1 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Yémen: visite inédite d’une délégation de rebelles houthis en Arabie saoudite

    media Un combattant houthi monte la garde alors que des yéménites manifestent contre les frappes saoudiennes, à Sanaa, le 24 juillet 2015.. REUTERS/Khaled Abdullah

    C’est une première. Depuis lundi 7 mars, une délégation de rebelles houthis venus du Yémen se trouve dans le sud de l’Arabie saoudite afin de trouver une issue à ce conflit qui oppose depuis presque un an rebelles chiites à la coalition arabe menée par l’Arabie saoudite.

    Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

    Cette visite inédite a été organisée en catimini par les autorités saoudiennes dans le sud du royaume, à la frontière saoudo-yéménite. Il semble cependant que la délégation de rebelles chiites menée par le bras droit d’Abdel Malek al Houthi, le chef de la rébellion houthiste, se soit déplacée pour négocier un cessez-le-feu.

    Cette visite intervient en effet au terme de plusieurs semaines préparatoires menées par Ismaïl Cheikh Ahmed, l’émissaire de l’ONU, et le vice-ministre yéménite des Affaires étrangères, autant de sessions de négociations pour tenter de parvenir à des pourparlers en application de la résolution 2216 du Conseil de sécurité.

    La résolution adoptée le 14 avril 2015 prévoit la protection des civils, le respect du droit humanitaire et des droits de l’homme par les belligérants. Des droits mainte et mainte fois bafoués comme ont pu le constater les ONG sur place.

    Selon les Nations unies, deux millions d’enfants et 80% de la population yéménite ont besoin d’aide humanitaire. Depuis le début du conflit, le 25 mars prochain cela fera un an, ce sont 6 000 personnes qui ont été tuées. A Riyad, les experts veulent voir dans la visite inédite de la rébellion chiite dans le sud de l’Arabie un signe de bon augure.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.