GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: capture d'un expert en armes chimiques du groupe Etat islamique

    media Un soldat irakien dans la région d'al-Anbar où le groupe Etat islamique a multiplié les attaques en Irak. AHMAD AL-RUBAYE / AFP

    L’aviation américaine aurait commencé à bombarder des sites de stockage d’armes chimiques du groupe état islamique en Irak. L’information est donnée par la chaine CNN, mais n’est pas confirmée par le Pentagone. En revanche, la capture en Irak d’un terroriste spécialiste de ce type d’armes est certifiée.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    Sleiman Daoud al-Afari est un spécialiste des armes chimiques. De nationalité irakienne, l’homme travaillait déjà dans l’état-major de Saddam Hussein avant d’intégrer le groupe Etat islamique.

    La capture de ce terroriste est importante pour les Etats-Unis à deux titres. D’abord, elle prouve que les forces spéciales, déployées sur le terrain, progressent. Ce sont en effet les membres d’un commando américain, aidé des militaires irakiens et des Kurdes, qui ont procédé à cette arrestation. Al-Afari est interrogé depuis plusieurs semaines et il aurait livré de précieuses informations sur les stocks d’armes chimiques détenus par les terroristes. Il doit être remis aux autorités de son pays.

    Cette capture permet ensuite aux opérations des forces irakiennes et kurdes, et aux bombardements américains, de cibler leurs attaques. Selon la chaine CNN, l’aviation américaine aurait procédé à des raids contre des stocks d’armes chimiques dans la région de Mossoul. D’importantes quantités de gaz moutarde ont été détruites, d’après des détails donnés dans la presse. Ni le département d’Etat, ni la Maison Blanche n’ont souhaité commenter cette information.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.