Réécouter
Ecouter Paris, écouter les villes du monde
Ecouter Bobo-Dioulasso avec les enfants
Ecouter les villes du monde
 
GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Aujourd'hui
Lundi 30 Mai
Mardi 31 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Real Madrid remporte sa 11e Ligue des champions en battant l'Atlético Madrid aux tirs au but (1-1 après prolongation)
    Moyen-Orient

    Proche-Orient: Joe Biden condamne les récents actes de violence

    media Le vice-président américain Joe Biden et le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, à Jérusalem, le 9 mars 2016. REUTERS/Debbie Hill

    Les violences continuent au Proche-Orient. Deux attaques ce mercredi matin 9 mars : l’une en Cisjordanie, un jeune Palestinien aurait tenté d’attaquer un soldat, il a été tué. A Jérusalem, deux assaillants armés auraient ouvert le feu et ont été abattus par des policiers, selon les forces israéliennes. Mardi déjà, une vague de violence a fait un mort, un touriste américain à Tel-Aviv, alors que le vice-président des Etats-Unis, Joe Biden, arrivait en visite. Mercredi matin, lors d’un entretien avec Benyamin Netanyahu, il a condamné ces actes. Puis il a rencontré Mahmoud Abbas dans la soirée, qui s'est expliqué après les critiques du vice-président américain.

    Joe Biden n’était qu’à un kilomètre du front de mer à Tel-Aviv, lorsqu’un Palestinien a poignardé plusieurs passants, un touriste américain est mort. Aux côtés du Premier ministre israélien, le vice-président des Etats-Unis condamne cette attaque et apporte son soutien total à Israël, rapporte notre correspondante à Jérusalem, Murielle Paradon.

    « Il ne peut y avoir aucune justification à cette vague de violences. Les Etats-Unis soutiennent fermement Israël dans son droit à se défendre, comme nous nous défendons nous-mêmes en ce moment. Les Etats-Unis condamnent ces actes et nous condamnons aussi ceux qui ne les condamnent pas », a-t-il déclaré.

    Joe Biden a ainsi implicitement critiqué Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne, qu'il a ensuite rencontré dans la soirée. A l'arrivée du vice-président américain à la Muqata, le siège de l'autorité palestinienne, Mahmoud Abbas avait le visage fermé. Le président palestinien a reçu Joe Biden pendant plus d'une heure.

    Dans un communiqué distribué à la fin de la rencontre, Mahmoud Abbas a exprimé ses condoléances après la mort d'un touriste américain tué mardi à Tel-Aviv par un palestinien. Il a aussi justifié le silence des dirigeants palestiniens concernant ces attaques. « Nous luttons contre le terrorisme sous toutes ses formes », peut-on lire, en rappelant que l'objectif palestinien reste la fin de l'occupation.

    Joe Biden a, lui, réitéré l'engagement américain pour une solution à deux Etats, constate notre correspondant à Ramallah, Nicolas Ropert. Il a aussi rappelé la position américaine concernant les colonies israéliennes, illégales au regard du droit international.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.