GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Ahmed Aboul Gheit, un ex-ministre de Moubarak élu à la tête de la Ligue arabe

    media Ahmed Aboul Gheit, lorsqu'il était encore ministre égyptien des Affaires étrangères sous Moubarak, le 2 mars 2011. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

    Les ministres arabes des Affaires étrangères ont nommé ce jeudi 10 mars l'Egyptien Ahmed Aboul Gheit, 74 ans, nouveau secrétaire général de la Ligue arabe. Il prendra ses fonctions le 1er juillet pour un mandat de cinq ans. Aboul Gheit avait été chef de la diplomatie égyptienne de 2004 à 2011. Il succède à un autre égyptien, Nabil al-Arabi, secrétaire général de la Ligue arabe depuis mai 2011.

    Avec notre correspondant au Caire,  Alexandre Buccianti

    Ahmed Aboul Gheit était surtout connu jusqu'à présent comme le dernier ministre des Affaires étrangères de l'ex-président égyptien Hosni Moubarak. Un poste qu'il avait occupé de 2004 à mars 2011, un mois seulement après qu'un soulèvement populaire ait forcé l'ancien raïs à abandonner le pouvoir.

    Les révolutionnaires et les Frères musulmans avaient notamment reproché à Aboul Gheit ses critiques à l'égard du mouvement palestinien Hamas qu'il avait accusé d'avoir provoqué la guerre avec Israël en 2008. Aboul Gheit avait aussi défendu le régime Moubarak jusqu'à sa chute contre les Européens et surtout les Américains.

    Il s'en était aussi violemment pris au Qatar accusé de comploter contre l'Egypte. Une attitude qui explique les réserves exprimées par le chef de la diplomatie qatarienne à l'égard de la nomination d'Aboul Gheit à la tête de la Ligue arabe. Une mission qui constituera un défi d'autant plus grand que le monde arabe n'a jamais été aussi déchiré par les désordres et les conflits.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.