GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 29 Juin
Jeudi 30 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    France: «Causette» révèle les dessous de la décoration du prince saoudien

    media Francois Hollande accueille le prince saoudien Mohammed ben Nayef ben Abdelaziz al-Saoud à l'Elysée, le 4 mars 2016. REUTERS/Philippe Wojazer

    C'est un échange de mails plutôt embarrassant pour la diplomatie française que révèle le mensuel Causette. Cet échange de courriers électroniques porte sur l'attribution de la Légion d'honneur au prince héritier d'Arabie saoudite. Plusieurs conseillers de l'Elysée et du ministère français des Affaires étrangères y débattent de l'opportunité de cette légion d'honneur, alors même que l'Arabie saoudite est pointée du doigt en France pour son manque de respect des droits de l'homme.

    Dans cet échange de mails dévoilé par le magazine Causette figure tout le processus de décision qui a précédé cette décoration remise au prince héritier saoudien. Le premier courrier provient, selon le magazine, de l'ambassadeur de France en Arabie saoudite, Bertrand Besancenot. Il y fait part du souhait du prince saoudien de recevoir la Légion d'honneur. L'ambassadeur remarque d'emblée que cette décoration pourrait susciter la critique en France, mais il souligne que ce serait un geste positif pour la relation entre Paris et Riyad.

    La première réponse vient, toujours selon Causette, du Quai d'Orsay. Le directeur de la section Afrique et Moyen-Orient des Affaires étrangères ne voit « aucune raison » pour ne pas attribuer la distinction au prince saoudien, « mais il faudra que ce soit discret vis-à-vis des médias », ajoute le haut fonctionnaire. « Si on nous interroge, on répondra "lutte contre Daech". Rajoutons pour faire bonne mesure des éléments de droit de l'homme », conclut, non sans cynisme, le diplomate. Moins de six heures après le feu vert est donné par l'Elysée.

    La remise de la Légion d'honneur se déroulera deux jours plus tard, en catimini, et c'est finalement par le biais de la presse saoudienne, que la décoration est rendue publique suscitant en France une avalanche de critiques. Le président français se voyant reprocher une fois de plus, une forme de complaisance à l'égard de son allié saoudien. Avec cet échange de mails, la polémique pourrait donc repartir de plus belle. Pour l'heure, ni l'Elysée, ni le ministère français des Affaires étrangères n'ont confirmé ni infirmé les éléments publiés par le magazine. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.