GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 30 Juillet
Dimanche 31 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: le Conseil d'Etat rejette la demande de suspension de la vidéosurveillance de Salah Abdeslam
    Moyen-Orient

    Grève en Cisjordanie: Abbas cède aux enseignants

    media Lors d'un bref discours télévisé Mahmoud Abbas a promis notamment une hausse de salaire 10% pour les enseignants palestiniens. REUTERS/Ammar Awad

    Après un mois de grève, les enseignants palestiniens suspendent leur mouvement pour une semaine. Ce samedi, Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne, a cédé aux revendications des enseignants pour éviter de mettre en péril l'année scolaire de 700 000 élèves. Depuis le 14 février dernier, les cours dans les écoles de l'Autorité palestinienne en Cisjordanie n'étaient plus assurés. 80% des 35 000 professeurs employés avaient cessé le travail réclamant l'application d'un accord sur une hausse de salaire signé en 2013.

    Avec notre correspondant à Ramallah,  Nicolas Ropert

    Après un mois de silence sur le sujet, Mahmoud Abbas a pris la parole lors d'une allocution télévisée, samedi, à midi. Le président de l'Autorité palestinienne a annoncé que l'accord signé avec les professeurs en 2013 sera appliqué l'an prochain. Les salaires seront augmentés de 10%, une demande des manifestants qui avait été rejetée jusqu'alors par le gouvernement palestinien.

    Critiqué pour sa gestion de la crise, Mahmoud Abbas a cédé aux exigences des grévistes pour éviter de mettre en péril la scolarité des quelque 700 000 élèves en Cisjordanie privés d'écoles depuis un mois.

    Jointe au téléphone par RFI, une professeure palestinienne s'est dite « soulagée de cette décision même si la grève avait pu être évitée si le gouvernement avait réagi plus rapidement », affirme-t-elle. Les cours vont donc reprendre ce dimanche, a confirmé un représentant des enseignants. Mais les grévistes veulent rester vigilants : si dans une semaine, les déclarations du président palestinien ne sont pas mises par écrit, le mouvement reprendra.

    Ces dernières semaines, les manifestations des professeurs avaient réuni plusieurs milliers de personnes dans les grandes villes de Cisjordanie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.