GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    «Syrian Heritage», sauvegarder le patrimoine syrien au millimètre près

    media La mosquée des Omeyyades, reconstituée par l’équipe de la start-up française Iconem sur le site iconem.com. Iconem / DGAM

    Faire revivre les sites syriens menacés ou détruits par la guerre, grâce à la 3D. C’est le projet « Syrian Heritage » de la start-up Iconem, mené en collaboration avec la Direction générale des antiquités et des musées syrienne (Dgam). Des reconstitutions qui seront disponibles à partir de ce mardi 11 mars dans une base de données en ligne.

    C’est un projet fou, colossal, pharaonique… Alors même que des centaines de sites syriens ont été pillés ou détruits depuis le début du conflit en 2011, Iconem, une petite entreprise française, se rend depuis un an régulièrement en Syrie pour apporter aide et soutien à une quinzaine d’archéologues.

    En partenariat avec Microsoft, l’Institut français de la recherche en informatique (Inria) et l’École normale supérieure, cette start-up utilise des drones équipés d’appareils photo pour survoler les sites menacés. Grâce à la technologie photogrammétrie, elle réussit à synthétiser les milliers d’images ainsi recueillies pour reproduire les monuments avec une précision pouvant aller jusqu’au millimètre.

    A disposition du grand public

    Le résultat ? Des images 3D de ces trésors du patrimoine, des visites virtuelles interactives, des vidéos en images de synthèse, à disposition du grand public et des scientifiques.

    Cinq sites sont déjà en accès libre : la mosquée des Omeyyades, le site d’Ougarit, les maisons damascènes, le théâtre de Jableh et le Krak des Chevaliers, un immense château fort croisé au nord de Damas. L’intégralité de la collection, qui inclut aussi une visite virtuelle des grands musées syriens, sera disponible fin mai.

    Regarder le site de la start-up Iconem

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.