GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
Mardi 31 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 2 Juin
Vendredi 3 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: intensification des raids contre le groupe EI à Raqqa et Palmyre

    media Selon l'OSDH, plus de 1 700 civils ont été tués dans les bombardements russes au cours des six derniers mois. Un chiffre que Moscou conteste. AFP / Paul GYPTEAU

    L’Observatoire syrien des droits de l’homme rapporte que des raids aériens menés ce samedi contre Raqqa, le fief du groupe Etat islamique, ont fait 39 morts, dont des femmes et des enfants. L’OSDH précise que des raids similaires vendredi ont coûté la vie à 16 personnes. Une information confirmée par une autre ONG syrienne.

    Le Centre russe de surveillance de la trêve, qui opère à partir de la base aérienne de Hmeimim, dans l’ouest de la Syrie, n’a enregistré aucune violation samedi dans les régions concernées par le cessez-le-feu. Mais sur les fronts avec les jihadistes, les combats font rage.

    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, les raids meurtriers menés sur Raqqa ces 18 et 19 mars ont été menés par des avions russes ou syriens. L'ONG fait état d'une quarantaine de morts, dont des femmes et des enfants. La Russie a annoncé cette semaine un retrait partiel de ses forces déployées en Syrie tout en maintenant des capacités militaires dans le pays.

    La télévision al-Manar du Hezbollah affirme que le gouverneur de la ville nommé par les jihadistes, Ali Moussa Chawah, et de haut responsables de l’organisation terroriste, font partie des victimes, rapporte notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh.

    Palmyre pilonnée

    L’armée syrienne et ses alliés ont aussi lancé, en début de semaine, une vaste offensive, qui leur a permis d’avancer vers Palmyre. La cité antique et la ville de Raqqa ont en commun d'être contrôlées par les jihadistes du groupe Etat islamique. Elles ne sont donc pas concernées par le cessez-le-feu en vigueur depuis fin février en Syrie. Pour cette seule région, l’Observatoire syrien des droits de l’homme a compté 70 raids aériens et 18 morts parmi les combattants du groupe Etat islamique.

    Ce samedi, les troupes gouvernementales ont pris une série de collines surplombant la ville de Qaryatein, au sud-est de Homs. Cette localité est l’un des verrous menant à Palmyre.

    Selon l'OSDH, plus de 1 700 civils ont été tués dans les bombardements russes au cours des six derniers mois. Un chiffre que Moscou conteste. La coalition internationale contre l’organisation Etat islamique, dirigée par les Etats-Unis, est également accusée d'avoir tué des civils lors de ses bombardements. L'ONG britannique Airwars parle ainsi de plus de 1 000 victimes en Syrie et en Irak depuis l'été 2014.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.