GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
Lundi 29 Août
Aujourd'hui
Mercredi 31 Août
Jeudi 1 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Cisjordanie: la maison d'un témoin dans le procès de Douma incendiée

    media Un soldat israélien devant la maison incendiée par des extrémistes juifs présumés où un enfant palestinien de 18 mois a été tué le 31 juillet 2015. REUTERS/Abed Omar Qusini

    La maison d'un témoin palestinien dans le procès de Douma a été incendiée dans la nuit du 19 au 20 mars dans ce même village de Cisjordanie. La police israélienne a ouvert une enquête pour connaître l'origine du sinistre. Mais pour les proches de la famille, impossible de ne pas faire le lien avec le procès des extrémistes juifs de Douma qui a débuté au début du mois de mars. A l'été 2015, trois membres de la famille Dawabsheh ont été tués dans l'incendie de leur maison, dont Ali, âgé de 18 mois.

    Avec notre correspondant à Ramallah, Nicolas Ropert

    Il était 3h du matin quand un cocktail Molotov aurait été lancé à l'intérieur de la maison avant qu'une épaisse fumée n'oblige les habitants à fuir. Un des résidents a été hospitalisé pour intoxication, confirment des responsables palestiniens. Sur les photos diffusées sur les réseaux sociaux, on voit que plusieurs pièces de la maison ont brûlé.

    La police israélienne affirme avoir ouvert une enquête mais elle ne privilégie pour le moment aucune piste. Les proches des victimes n'ont eux aucun doute sur l'origine du sinistre : il s'agit de faire taire le principal témoin du procès de Douma. Une hypothèse relayée par l'ONG israélienne Rabbi for Human Rights qui suspecte la frange la plus radicale des colons israéliens de Cisjordanie de vengeance.

    En juillet 2015, la maison de la famille Dawabsheh partait en fumée tuant Ali Dawabsheh, 18 mois, et ses deux parents. Seul Ahmad Dawabsheh, 5 ans, s'en est sorti avec de très graves brûlures. Deux extrémistes juifs ont été inculpés pour l'incendie. Leur procès a débuté en mars.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.