GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 1 Juin
Jeudi 2 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Football: l'équipe de France a battu celle du Cameroun 3-2 en match de préparation
    Moyen-Orient

    Lutte contre le groupe EI: les Marines reviennent en Irak

    media Des soldats du 14e régiment des Marines américains en action, en 2004, autour de Falloujah (Irak). United States Marine Corps

    Cinq ans après avoir officiellement quitté l’Irak, l’armée américaine est de retour dans ce pays. Une base opérationnelle 100% US est désormais installée à Makhmour dans le nord irakien, annonce Washington. Ce déploiement est inédit puisque, depuis le retrait d’Irak en 2011, les seuls soldats américains qui sont restés étaient dans des bases irakiennes et servaient de formateurs aux troupes gouvernementales.

    Ce sont 200 Marines américains qui sont déployés sur cette nouvelle base de Makhmour. On est loin des 170 000 militaires US déployés entre 2003 et 2011 en Irak.
    Cependant, depuis deux semaines, ces quelques Marines sont sur le front. Ils tiennent une position d’artillerie qui dispose de quatre canons. Grâce à cet armement lourd, ils assurent la sécurité de milliers de soldats irakiens et de leurs nombreux formateurs arrivés des Etats-Unis depuis la montée en puissance du groupe Etat islamique.

    Jusque-là, la présence de l’armée américaine en Irak se limitait donc à ces formateurs, des conseillers en stratégie officiellement, non impliqués directement dans les combats et hébergés dans des bases irakiennes.

    Changement majeur

    La présence de cette unité de Marines est un changement majeur. Le président Barack Obama en avait pourtant fait la promesse : hors de question d’envoyer des troupes au sol pour lutter contre les jihadistes, avait-il affirmé.

    Mais la lenteur de la reconquête l'a conduit à écorner quelque peu ce principe. Il a donc d’abord autorisé les forces spéciales à mener des raids au sol. Et, désormais, ce déploiement de Marines sur une base 100% américaine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.