GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Aujourd'hui
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: les troupes gouvernementales sont entrées dans Palmyre

    media Des soldats de l'armée syrienne combattent l'organisation de l'Etat islamique aux alentours de Palmyre, le 17 mai 2015. AFP PHOTO/STR

    L'armée syrienne, appuyée par l'aviation russe, est entrée jeudi 24 mars dans Palmyre, ont déclaré la télévision publique syrienne et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Cette antique cité du désert syrien est contrôlée par le groupe Etat islamique (EI) depuis près d’une année. Les jihadistes seraient en passe d’être encerclés. L’armée de Bachar el-Assad, soutenue principalement par l’aviation russe et les combattants du Hezbollah, a lancé plusieurs offensives simultanées pour reprendre cette ville syrienne. L'Unesco «salue» l'offensive pour libérer Palmyre, «ville martyre». Un officier des forces spéciales russes a été tué dans les combats, a annoncé un militaire russe cité par les agences russes.

    Au-dessus de Palmyre, les hélicoptères de combat de l’armée russe appuient au sol les forces spéciales déployées par Moscou, mais aussi les troupes de Bachar el-Assad et du Hezbollah.

    Cette offensive contre les djihadistes retranchés dans la cité antique a plusieurs objectifs : d’abord le côté symbolique, mais aussi l’aspect militaire et stratégique. Sa reprise ouvrira la voie vers la reconquête de l’est syrien Deir- Ezzor, et les régions riches en pétrole sous l’emprise du groupe EI.

    Cette opération d’envergure lancée contre la perle du désert, fief des jihadistes est rendue possible grâce notamment à la trêve en vigueur en Syrie depuis près d’un mois.

    Ce cessez-le-feu exclut le Front al-Nosra et l’organisation EI. Il permet à l’armée syrienne et ses soutiens de mener des attaques ciblées, de se concentrer sur des régions précises. Plus besoin de faire la guerre sur tous les fronts.

    Selon un expert contacté par RFI, Damas et ses alliés ont parfaitement les moyens militaires de reprendre la cité de Palmyre.

    L'Unesco salue la libération de Palmyre

    La directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova, a salué ce jeudi dans un communiqué l'offensive menée par l'armée syrienne pour tenter de reprendre la cité antique de Palmyre à l'organisation Etat islamique. « Depuis un an, le saccage de Palmyre est le symbole du nettoyage culturel qui sévit au Moyen-Orient », souligne Irina Bokova, qui « salue » la prise de contrôle du site archéologique de Palmyre, « ville martyre inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco ». 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.