GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Aujourd'hui
Mardi 31 Mai
Mercredi 1 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Par trois accès différents, les forces d'élite irakiennes sont entrées, ce lundi matin, dans la ville de Fallouja, située à 50 km à l'ouest de Bagdad, avec pour objectif d'en chasser le groupe jihadiste Etat islamique (EI), ont annoncé des commandants de l'opération.

    Moyen-Orient

    Israël: la Cour suprême rejette un accord d’exploitation de gaz en Méditerranée

    media L'accord a été rejeté à cause d'une clause jugée «inacceptable» par la haute juridiction, qui empêchait la modification du texte pendant dix ans. Getty Images/Phillip Spears

    La Cour suprême israélienne a rejeté ce dimanche 27 mars un accord controversé conclu entre le gouvernement du Premier ministre Benyamin Netanyahu et un consortium israélo-américain pour l'exploitation des réserves de gaz en Méditerranée.

    C’est un revers pour le Premier ministre israélien. La plus haute juridiction du pays a expliqué sa décision en raison d’une clause qualifiée d'« inacceptable » qui empêche la modification de l'accord pendant une décennie et la Cour a donné au Parlement un an pour l'amender. Le camouflet est d’autant plus fort car Benyamin Netanyahu était allé en personne devant le tribunal en février dernier pour plaider sa cause. Une première dans l'histoire d'Israël.

    Les détracteurs de l'accord signé avec les groupes américain Noble Energy et israélien Delek Drilling estiment qu'il favorise les intérêts des deux compagnies aux dépens des consommateurs. Ils dénoncent également des manipulations du Premier ministre pour contourner la législation antitrust. M. Netanyahu a estimé qu’il s’agissait d’« une grave menace au développement des réserves de gaz » du pays. La droite s’insurge contre ce qu’elle considère comme une intervention du pouvoir judiciaire a l’encontre des décisions du gouvernement.

    → A (ré)écouter : Israël: un accord sur l'exploitation du gaz

    Au sein de l’opposition de gauche, on se félicite en revanche d'une décision de justice « correcte et courageuse ». La décision de la Cour suprême a également une portée politique et prouve que la coalition dirigée par Benyamin Netanyahu est difficilement gouvernable.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.