GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
Aujourd'hui
Mardi 30 Août
Mercredi 31 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Avion d'EgyptAir détourné à Chypre: arrestation du pirate de l'air

    media Certains passagers ont pu quitter l'appareil, ce 29 mars en fin de matinée. REUTERS/Stringer

    Ce mardi matin, un avion de la compagnie nationale EgyptAir a été détourné et a dû atterrir à Larnaca, à Chypre. Il y avait initialement 55 passagers à son bord qui ont été libérés sains et saufs au fil de la matinée. Le preneur d'otages, un homme vraisemblablement « déséquilibré », selon les autorités chypriotes, qui avait demandé à voir son ex-épouse, a finalement été arrêté quelques heures après le début du détournement.

    Le détournement d'un avion égyptien sur l'aéroport de Larnaca à Chypre a pris fin avec l'arrestation du pirate de l'air, sorti de la carlingue les mains en l'air. « Le pirate de l'air vient juste d'être arrêté », a confirmé le porte-parole de la présidence chypriote, Nikos Christodoulides, sur son compte Twitter, après que tous les passagers retenus dans l'avion d'EgyptAir soient sortis sains et saufs.

    Le ministère chypriote des Affaires étrangères a qualifié l'homme de vraisemblablement « déséquilibré ». Seif al-Din Moustapha a même posé sur un selfie à côté d'un des otages étrangers qui semble beaucoup s'amuser, rapporte Alexandre Buccianti, notre correspondant au Caire. Il s'agirait d'un petit escroc qui a fait de la prison, selon des médias égyptiens.

    Reste que le quinquagénaire à lunettes portait une ceinture avec des paquets d'où émergeaient des fils électriques, ce qui avait poussé le pilote d'EgyptAir à prendre au sérieux sa menace de faire sauter l'avion. On indique de source égyptienne que le pirate aurait fabriqué sa « ceinture explosive » à partir d'une ceinture médicale, des boites de carton et des fils d'écouteurs dans les WC de l'avion.

    L'appareil - un Airbus A320 transportant 55 passagers -, effectuait la liaison entre la ville côtière d'Alexandrie et la capitale Le Caire lorsqu'il a été détourné, avaient indiqué ce matin à l'AFP deux hauts responsables de l'aéroport égyptien. « Notre vol MS181 a été officiellement détourné », précisait encore la compagnie nationale dans un message sur Twitter.

    A la mi-journée, sept personnes - le commandant de bord, son second, une hôtesse de l'air, un officier de sécurité d'EgyptAir et trois passagers - étaient encore retenues, selon le ministre égyptien de l'Aviation civile Cherif Fathy. Mais en début d'après-midi, quatre nouvelles personnes s'étaient échappées de l'avion, trois par la passerelle et une par un hublot, selon des témoins.
     

    Quelques détails ont filtré sur le déroulé des événements. Selon les dires du pilote, « un passager assurait avoir une ceinture d'explosifs et l'a obligé à atterrir à Larnaca », a rapporté le ministère égyptien de l'Aviation civile. Le pirate a ensuite contacté la tour de contrôle à 8h30 locales (5h30 TU). L’appareil a été autorisé à atterrir 20 minutes plus tard, à l’aéroport de Larnaca, où il a été isolé.

    Les autorités locales ont alors décidé de fermer l'aéroport et de dérouter les vols vers d'autres sites.

    Pas de lien avec le terrorisme, affirme le président chypriote

    Difficile encore de connaître les revendications précises du pirate de l'air mais selon la radio publique chypriote, ce dernier aurait demandé l'asile dans le pays. Il aurait également demandé à voir son ex-épouse, qui habite le village d'Oroklini, situé non loin de l'aéroport. Celle-ci a été emmenée à l'aéroport, accompagnée d'un enfant, a rapporté la télévision chypriote Sygma.

    « Dans tous les cas, [ce détournement] n'est pas lié au terrorisme », a affirmé le président chypriote Nicos Anastasiades au cours d'une conférence de presse.

    (Avec AFP)

    Un négociateur entre dans l'appareil d'EgyptAir, ce 29 mars 2016. REUTERS/Yiannis Kourtoglou

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.