GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 18 Janvier
Dimanche 19 Janvier
Lundi 20 Janvier
Mardi 21 Janvier
Aujourd'hui
Jeudi 23 Janvier
Vendredi 24 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le nouveau virus pourrait muter et se propager plus facilement, selon les autorités chinoises
    • Virus: la Chine annonce 9 morts au total et plus de 400 cas (officiel)
    Moyen-Orient

    Palestinien tué à Hébron: une autopsie confirme les accusations de meurtre

    media Les forces de sécurité israéliennes et une ambulance sur les lieux d'une attaque au couteau, à Hébron, le 14 février 2016. HAZEM BADER / AFP

    L'autopsie réalisée ce dimanche 3 avril par un médecin palestinien confirme ce que montraient les images : le Palestinien abattu par un soldat franco-israélien à Hébron il y a dix jours était encore en vie avant le tir. L’affaire continue d'agiter l'opinion en Israël et dans les Territoires palestiniens.

    Les images semblaient le montrer, l'autopsie le confirme. Abd al-Sharif, le Palestinien blessé et au sol après avoir tenté d’attaquer des soldats israéliens au couteau, était encore en vie lorsqu’il a été touché par une balle dans la tête. C'est ce que confirme le médecin légiste palestinien qui a pu examiner son corps dix jours après sa mort. La justice israélienne avait dans un premier temps refusé le droit à l'autopsie réclamée par la famille, avant de changer d'avis.

    Cette confirmation pourrait accélérer la procédure lancée contre le soldat franco-israélien responsable du tir. Une cour militaire doit décider ce mardi si le militaire doit être poursuivi pour homicide. Il est depuis jeudi dernier consigné dans sa caserne, mais les débats en Israël se poursuivent. Une majorité d'Israéliens estiment qu'il ne doit pas être jugé pour cet acte alors que les Palestiniens réclament de leur côté justice.

    Des manifestations ont été organisées durant le week-end en Israël par des organisations nationalistes israéliennes qui s'en sont pris au gouvernement. Elles accusent Benyamin Netanyahu et son ministre de la Défense de ne pas suffisamment soutenir ses hommes. Les Palestiniens réclament de leur côté une enquête menée par l'ONU.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.