GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Décembre
Jeudi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: le régime reprend la ville d'Al-Qaryatayn au groupe Etat islamique

    media Après la prise de Palmyre (ici des soldats du régime sur les ruines du Temple de Bêl), l'armée loyaliste a infligé un nouveau revers au groupe Etat islamique. REUTERS/Omar Sanadiki

    En Syrie, l'armée gouvernementale a infligé un nouveau revers au groupe Etat islamique, une semaine après la reconquête de Palmyre. L’armée a repris ce dimanche 3 avril la ville d’Al-Qaryatayn, située à 120 kilomètres au sud-ouest de la cité antique.

    Avec notre correspondant à BeyrouthPaul Khalifeh

    Avec la perte d’Al-Qaryatayn, le groupe Etat islamique ne dispose plus d’aucune présence significative dans le centre de la Syrie. Cette ville, qui était habitée par une importante minorité chrétienne, servait d’avant-poste pour le désert syrien et de nœud de ravitaillement pour le foyer jihadiste implanté à la frontière libano-syrienne. La reconquête d’Al-Qaryatayn permettra à l’armée syrienne d’avancer dans le désert syrien, qui s’étend jusqu’aux frontières irakiennes à l’est, et jordaniennes au sud-est.

    La bataille a nécessité la mobilisation d’importants effectifs face à des centaines de jihadistes ayant une parfaite connaissance du terrain et retranchés sur des collines difficile d’accès. Plusieurs régiments de la quatrième division d’élite de l’armée, longtemps commandée par le général Maher al-Assad, le frère du président syrien, des milices supplétives et des unités du Hezbollah libanais ont donné l’assaut sur trois axes. Ils étaient soutenus par des hélicoptères de combat russes et des batteries d’artillerie, de mortiers et des lance-roquettes multitubes. Face à cette puissance de feu, les jihadistes n’ont résisté qu’une semaine, avant de se retirer vers le désert.

    Prochaine cible de l’armée syrienne et de ses alliés, la ville de Sokhna, à 70 km au nord-est de Palmyre, dernier verrou avant la capitale provinciale Deir Ezzor, non loin de la frontière avec l’Irak.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.