GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Bahreïn: l'appel de John Kerry à respecter les droits de l'homme

    media Le secrétaire d'Etat américain John Kerry et le ministre des Affaires étrangères de Bahreïn, Sheikh Khalid bin Ahmed al-Khalifa, à Manama, le 7 avril 2016 REUTERS/Hamad I Mohammed

    Le Secrétaire d'Etat américain John Kerry était jeudi à Bahreïn où il appelé les autorités du royaume à « respecter les droits de l'homme ». Le chef de la diplomatie américaine a également profité de cette escale dans le Golfe pour appeler l'Iran à « aider la communauté internationale à mettre fin aux guerres en Syrie et au Yémen ». Un double message qui prend une dimension particulière à Bahreïn.

    Pour cette première visite d'un secrétaire d'Etat américain à Bahreïn depuis 2010, John Kerry a parlé droits de l'homme et il a souligné la nécessité de « réduire les divisions confessionnelles ». Sujet brulant dans un pays à majorité chiite mais où règne une dynastie sunnite régulièrement mise en cause pour sa répression des opposants.

    De leur côté, les autorités du royaume dénoncent systématiquement l'ingérence de l'Iran dans leurs affaires intérieures, accusant Téhéran d'être à l'origine de la contestation chiite.

    John Kerry a justement profité de son escale à Bahreïn pour lancer un appel à l'Iran, souhaitant que la République islamique « aide » la communauté internationale à mettre fin aux guerres en Syrie et au Yémen.

    Membre du Conseil de coopération du Golfe (comme l'Arabie saoudite ou le Qatar), Bahreïn est un pays allié des Etats-Unis. La 5e Flotte américaine est basée dans le royaume.

    Mais en adressant ces messages, John Kerry poursuit la politique de rééquilibrage régional de l'administration Obama. Un changement que le président américain viendra expliquer lui-même à ses alliés méfiants et inquiets. Il est attendu en Arabie saoudite à la fin du mois pour un sommet du Conseil de coopération du Golfe.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.