GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 24 Novembre
Samedi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Au siège de la CIA à Langley, Barack Obama l'assure: «L'EI est sur la défensive»

    media Le président américain Barack Obama, en compagnie de son vice-président Joe Biden, le 13 avril 2016 au siège de la CIA à Langley. U.S. President Barack Obama speaks following a meeting with his

    Barack Obama a effectué mercredi 13 avril une visite rare. Le président américain s'est rendu au siège de la CIA, à Langley en Virginie, pour discuter de la campagne à mener contre le groupe Etat islamique au Moyen-Orient et en Afrique, de la Libye et l'Irak en passant par la Syrie.

    Avec notre correspondant à Washington,  Jean-Louis Pourtet

    A l'issue d'une réunion d'un peu plus de deux heures, et à laquelle ont participé tous les principaux conseillers responsables de la sécurité nationale aux Etats-Unis, dont le vice-président Joe Biden et John Kerry, le président Obama a brossé, lors d'une allocution prononcée devant plusieurs dizaines de fonctionnaires de la CIA, un tableau encourageant de la situation. Son message : « Nous avons une dynamique et nous entendons conserver cette dynamique. »

    « En Irak et en Syrie, l'EI est sur la défensive. Notre coalition de 66 membres, y compris nos partenaires arabes, est sur l'offensive. Nous avons le vent dans dos. Nous continuons d'éliminer leurs dirigeants, leurs commandants et ceux qui préparent des attaques terroristes. Chaque jour, leurs chefs se réveillent en sachant que ce sera peut-être leur dernier », attaque le président américain, qui ajoute : « Dans les jours et les semaines à venir, nous avons l'intention d'en sortir d'autres. »

    Rendez-vous dans le Golfe la semaine prochaine

    M. Obama a tout de même reconnu qu'à l'échelle mondiale, le nombre de jihadistes grandissait. « Cela reste un combat difficile et complexe, mais nous allons le gagner », a-t-il assuré. Il observe une augmentation du nombre de combattants du groupe EI en partance pour la Libye, et a promis d'aider le nouveau gouvernement d'union nationale à Tripoli. Le numéro un américain a appelé la communauté internationale à aider l'Irak pour stabiliser les villes reprises au groupe EI, et a insisté sur la fragilité de la trêve en vigueur en Syrie depuis six semaines.

    Dans une semaine est prévue une rencontre avec les dirigeants des Etats du Golfe (Conseil de coopération du Golfe, CCG), sur le rôle déstabilisateur du groupe EI dans la région. L'avenir de la Syrie sera au programme, a promis M. Obama, qui envisagerait d'envoyer 200 soldats des forces spéciales pour conseiller et aider les Kurdes et les milices arabes, qui pourraient aussi recevoir plus d'équipements militaires des Etats-Unis. Le président a par ailleurs indiqué que son pays ferait son possible pour faire avancer les pourparlers en cours à Genève.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.