GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 19 Juin
Jeudi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Netanyahu: le plateau du Golan «restera pour toujours dans les mains d'Israël»

    media Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu (centre-face) pose, dimanche 17 avril 2016, avec ses ministres lors du Premier Conseil des ministres sur le plateau du Golan. REUTERS/Sebastian Scheiner

    Au moment où à Genève la communauté internationale discute et négocie l'avenir de la Syrie, Israël entend bien jouer ses cartes. Le Premier ministre israélien promet que le plateau du Golan, un territoire syrien annexé en 1981 resterait « pour toujours » dans les mains d’Israël. Ce dimanche, Benyamin Netanyahu a même animé un Conseil des ministres au grand complet sur le plateau du Golan.

    Avec notre correspondant à Jérusalem,  Michel Paul

    C'est la première fois, depuis la conquête du Golan en juin 1967, que le gouvernement israélien se réunit sur le plateau pour sa réunion hebdomadaire. Un acte symbolique à un moment où une solution à la guerre civile syrienne est envisagée.

    Et le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a tenu d'emblée à faire passer son message. « Le temps est venu que la communauté internationale comprenne la réalité et surtout deux éléments de base : d'abord, quoiqu'il arrive la frontière ne va pas bouger et deuxièmement, il est grand temps après 50 ans que le monde reconnaisse finalement que le Golan restera de manière permanente sous souveraineté israélienne », a-t-il déclaré.

    Déjà la semaine dernière Netanyahu avait visité des positions militaires sur le Golan et avait laissé entendre que l'armée israélienne avait effectué denombreuses opérations en territoire syrien pour empêcher le renforcement du Hezbollah et de ses alliés.

    L'avenir du plateau a également été évoqué, il y a quelques jours, lors d'une conversation téléphonique entre le chef du gouvernement israélien et le secrétaire d'Etat américain John Kerry et devrait être au centre de la rencontre entre Netanyahu et Poutine, le mois prochain à Moscou.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.