GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: la trêve sur le point de voler en éclats

    media Riad Hijab, le coordinateur du Haut Conseil des négociations (HCN), principale alliance de l'opposition syrienne lors d'une réunion interne à Genève, pendant les négociations de paix, le 18 avril 2015. REUTERS/Denis Balibouse

    A Genève, l'opposition syrienne envisageait de suspendre les négociations avec le régime de Damas, après les bombardements meurtriers du week-end en Syrie qui fragilisent davantage la trêve en vigueur. D'autre part, des rebelles syriens ont lancé ce lundi 18 avril une violente offensive contre les troupes gouvernementales dans la province côtière de Lattaquié, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

    Des rebelles syriens ont lancé, lundi 18 avril, une violente offensive contre les troupes gouvernementales dans la province côtière de Lattaquié. D'autres ont également progressé près de la ville de Hama alors que des combats se multiplient dans l'ouest de la Syrie.

    Les troupes gouvernementales, pour leur part, ont mené d'intenses raids aériens dans la province de Homs. Dans le même temps, à Genève, le Haut comité des négociations (HCN) qui regroupe les principaux représentants de l'opposition au président syrien Bachar el-Assad a indiqué que les pourparlers de paix risquaient d'échouer si le régime refusait de faire des compromis politiques et humanitaires.

    L'opposition réclame la mise en place d'un organe gouvernemental de transition, mais sans la présence du président syrien, dont elle exige le départ préalable. Le régime de Damas se dit quant à lui prêt à envisager un gouvernement de coalition avec l'opposition, mais considère que le sort du président Assad n'est pas négociable.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.