GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Il serait arrivé à la prison de Filingué qui se trouve au nord-est de Niamey, la capitale.

    Dernières infos
    • France: un pont s'effondre au nord de Toulouse, un camion et une voiture tombent dans le Tarn (pompiers)
    • Il est nécessaire de «restaurer l'ordre» à Hong Kong (ministère chinois de la Défense)
    • Fusillade en Californie dans la ville de Fresno: quatre morts et six blessés (police)
    • Manifestations et violences en Iran: Téhéran condamne le soutien de Washington à des «émeutiers»
    • Biélorussie: aucun représentant de l'opposition n'a été élu aux législatives (résultats officiels)
    • Hong Kong: la loi interdisant le port du masque est jugée anticonstitutionnelle (Haute cour)
    Moyen-Orient

    Syrie: l'ONU évacue 500 blessés et civils de quatre villes assiégées

    media Des habitants de Zabadani, ville assiégée par les forces gouvernementales, attendent d'être évacués, ce mercredi 20 avril 2016. REUTERS/via Reuters TV

    En Syrie, les Nations unies ont commencé mercredi l'évacuation de 500 personnes blessées ou malades et des membres de leurs familles de plusieurs villes assiégées par les forces du régime ou par les rebelles. Par ailleurs, l'agence de l'ONU pour les réfugiés se dit très inquiète pour le sort de 40 000 Syriens qui ont fui Alep récemment.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Deux cent cinquante personnes, civils et combattants, blessés ou malades, doivent être évacuées des localités à majorité chiite de Foua et Kfarya, assiégées par les rebelles dans la province d’Idleb, au nord. Un nombre similaire sera évacué des villes sunnites de Zabadani et Madaya, encerclées par l’armée syrienne et ses alliés, non loin de la frontière libanaise.

    Cette opération humanitaire majeure, organisée par les Nations unies, est mise en œuvre par des équipes de l’ONU, du Croissant-Rouge syrien et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

    La première étape du plan ne s’est pas déroulée sans incident. Un convoi du Croissant-Rouge syrien, qui s’apprêtait à entrer à Madaya, a dû rebrousser chemin après avoir essuyé des tirs en provenance de l’intérieur de la ville.

    Après quelques heures de retard, l’évacuation a repris sans encombre. L’opération devrait en principe être achevée ce jeudi. Les malades et les blessés seront soignés dans des hôpitaux de Damas et de la ville d’Idleb, sous contrôle du Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaida.

    A Doumeir, au nord-est de Damas, les membres de deux brigades rebelles ayant prêté allégeance au groupe Etat islamique (EI), ont quitté la ville avec leurs familles. Ce retrait est intervenu après une médiation menée par des notables de la ville, pour éviter une attaque de l’armée syrienne.


    ■ Quarante mille Syriens ont fui Alep

    L'ONU s'est déclarée pour sa part très inquiète pour le sort de plus de 40 000 Syriens qui ont fui Alep, où les combats entre les forces gouvernementales et les rebelles se poursuivent malgré la trêve qui est théoriquement en vigueur depuis fin février. Alors qu’à Genève les pourparlers de paix battent de l'aile après le départ de la majorité des négociateurs de l'opposition.

    Ariane Rummery est porte-parole du Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) à Genève. Elle témoigne de la situation.

    « Tout autour d'Alep, les combats se sont intensifiés. Depuis le début de l'année, déjà 75 000 personnes ont fui la région, et rien que pour le mois d'avril on compte 40 000 Syriens qui on dû fuir Alep. La situation est vraiment en train d'empirer dans cette région, les combats ont repris entre Daech et d'autres groupes rebelles. Le cessez-le-feu a permis un temps de répit à Alep, mais les combats se sont intensifiés de toute part. Avec les camps de réfugiés déjà surpeuplés, la situation devient vraiment préoccupante. Nous savons que beaucoup d'entre eux ont fui vers Azaz, à la frontière turque, d'autres ont fui vers les camps de réfugiés de Bab al-Salam et Sijjou. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.