GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
Dimanche 22 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 24 Juillet
Mercredi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Iran: vote d'une loi pour renforcer les capacités balistiques du pays

    media Tir d'un missile balistique dans les montagnes d'Alborz au nord de l'Iran, le 9 mars 2016. MAHMMOD HOUSSEINI / TASNIM NEWS / AFP

    Le Parlement sortant iranien, dont le mandat s'achèvera fin main, a voté une nouvelle loi destinée à augmenter la capacité balistique du pays.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    C'est l'une des dernières décisions du Parlement iranien dominé par les conservateurs. Le texte précise que des mesures doivent être prises « pour développer et augmenter la capacité balistique » de l'Iran et « développer les capacités anti-aériennes de courte, moyenne et longue portée ».

    Ce vote intervient deux jours après la victoire des alliés du président modéré Hassan Rohani au second tour des élections législatives iraniennes. Les modérés et réformateurs ont obtenu un important succès sans toutefois atteindre la majorité absolue.

    Le programme balistique de l'Iran est critiqué par les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne. Washington a même adopté de nouvelles sanctions contre l'Iran en janvier dernier après des tirs de missiles balistiques.

    Après ces nouvelles sanctions, le président Rohani et les plus hauts responsables militaires iraniens avaient indiqué qu'ils entendaient augmenter les capacités des missiles balistiques à titre dissuasif. Les Etats-Unis et les pays européens ont qualifié ces tirs de missiles de « provocateurs et déstabilisateurs ». Début mars, l'Iran a procédé à plusieurs tirs de missiles guidés d'une portée maximale de 2 000 kilomètres.

    Malgré l'accord nucléaire, l'Iran n'entend pas céder sur son programme balistique et accuse les pays occidentaux de vendre des milliards de dollars d'armes aux pays arabes de la région, notamment à l'Arabie saoudite.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.