GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: les discussions continuent à Genève, tandis qu'Alep reste sous les bombes

    media Le chef de la diplomatie américaine John Kerry, avec son homologue saoudien Adel al-Joubeir, lundi 2 mai 2016 à Genève. REUTERS/Denis Balibouse

    Dans le nord de la Syrie, Alep a de nouveau été la cible, la nuit dernière, de bombardements du régime Assad. Depuis dix jours, les combats ont repris de plus belle dans cette ville coupée en deux. Les quartiers tenus par les rebelles sont pilonnés par l'aviation de Damas. Plus de 250 civils ont péri dans ces violences, alors qu'une trêve est censée être observée depuis le 27 février dans le pays. Face à cette situation humanitaire et militaire urgente, le secrétaire d'Etat américain est à Genève pour tenter de relancer le cessez-le-feu.

    John Kerry a rencontré ce lundi matin son homologue saoudien Adel al-Joubeir, puis  en fin de matinée Staffan de Mistura, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie. La situation en Syrie est « à plusieurs égards hors de contrôle » a déclaré le secrétaire d'Etat américain lors du point presse qui a suivi leur entretien.

    La diplomatie américaine se veut optimiste

    Le chef de la diplomatie américaine s'est fixé pour objectif de négocier un retour au calme à Alep, sur le modèle des trêves locales négociées en fin de semaine dernière dans la banlieue de Damas et dans la région de Lattaquié.

    Des contacts ont été pris directement avec la Russie pour parvenir à un accord. « Nous nous rapprochons d'un terrain d'entente », a déclaré ce lundi le secrétaire d'Etat américain depuis Genève.

    Vers une prise de distance entre rebelles ?

    Quels peuvent être les arguments de John Kerry, pour parvenir à un accord de retour au calme ? Il semble qu'une piste soit actuellement privilégiée, à savoir demander aux rebelles syriens qui se battent à Alep de prendre leurs distances avec le Front al-Nosra.

    Pour rappel, le Front al-Nosra, branche syrienne du groupe al-Qaïda, n'était pas englobé dans l'accord de trêve conclu au mois de février dernier.

    Pour l'heure, deux signaux encourageants

    De leur côté, les autorités russes ont confirmé que des tractations étaient actuellement en cours pour parvenir à un accord, non pas de cessez-le-feu, mais de retour au calme. La clé du conflit se trouve à Moscou: seules les autorités russes sont en mesure de peser sur Bachar Al Assad et d'obtenir un engagement du régime syrien en vue d'une accalmie durable sur le front d'Alep.

    Deux éléments encourageants : la prolongation pour 48 heures de l'accord de retour au calme pour la région de Damas, et l'annonce de la visite, ce mardi à Moscou, de Staffan de Mistura.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.