GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Le Pentagone annonce l'élimination du chef jihadiste Abou Wahib

    media Une image téléchargée sur un site islamique le 8 janvier 2014, montre prétendument Abou Wahib debout à côté de voitures en feu, dans un lieu inconnu en Irak. AFP PHOTO/HO/Hanein.info

    Les Etats-Unis poursuivent leur traque des chefs de l’organisation Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie. Après Abderrahmane Qadouli numéro deux du groupe terroriste éliminé en mars dernier, le Pentagone annonce la mort d’Abou Wahib, un important chef militaire jihadiste.

    Abou Wahib aurait été tué vendredi dans un bombardement de la coalition en Irak. C’est d’ailleurs dans ce pays qu’il rejoint al-Qaïda dans les années 2000. L’organisation terroriste sera remplacée plus tard en Irak par le groupe EI.

    Abou Wahib est promu au sein de ce nouveau mouvement jihadiste. Il devient chef militaire de la province d’al-Anbar, l’une des plus grandes d’Irak, conquise à la suite de la violente offensive de l’été 2014.

    Mais bien avant cette montée en puissance du groupe terroriste, Abou Wahib, surnommé l’émir militaire, s’illustre par ses faits d’armes souvent filmés. Il publie sur le Net des vidéos de lui et se met en scène pour montrer ses techniques de combats ou alors ses prouesses en tir à l’armée automatique.

    → A (RE)LIRE : Syrie: le numéro deux du groupe EI tué par les Etats-Unis

    L’une de ses vidéos les plus violentes remonte à 2013. Une scène macabre tournée sur une route d’Irak, où il interpelle trois camions en provenance de Syrie. Abou Wahib interroge leurs conducteurs et les accuse très vite d’êtes chiites, ennemis jurés de l’organisation EI. Il finit par les exécuter et abandonne leurs corps au bord de la route.

    L’élimination d’Abou Wahib semble cette fois-ci confirmée par le Pentagone. Dans le passé, sa mort avait été annoncée à de nombreuses reprises.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.