GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Bientôt la fin de l'anarchie pétrolière en Libye?

    media Vue générale du terminal de pétrole et de gaz de Mellitah, dans la ville portuaire de Zouara, à l'ouest de la Libye, le 6 janvier 2015. AFP PHOTO / MAHMUD TURKIA

    Les factions rivales libyennes se sont mises d'accord pour réunir les deux compagnies nationales de pétrole en une seule, selon le ministre des Affaires étrangères du gouvernement d'union nationale, basé à Tripoli, qui s'exprimait mardi à Vienne. Cette réunification des institutions pétrolières était fortement encouragée par l'ONU.

    Si l'accord de principe se concrétise entre le gouvernement libyen d'union nationale et le gouvernement de Tobrouk, il n'y aura bientôt plus qu'une seule compagnie nationale pétrolière en Libye, basée à Tripoli.

    Depuis la chute de Kadhafi, une autre compagnie pétrolière nationale rivale également baptisée NOC avait été créée à l'est par le gouvernement de Tobrouk, issu du Parlement élu. Mais la NOC « historique » de Tripoli conservait la faveur des acheteurs de pétrole et des compagnies étrangères, qui s'en tenaient à leurs contrats antérieurs.

    L'ONU avait récemment condamné toute tentative d'exporter du pétrole par d'autres canaux, imposant même des sanctions à un tanker, le Distya Ameya, parti de Tobrouk fin avril. Une façon de soutenir économiquement le jeune gouvernement d'union nationale, toujours confronté à la menace jihadiste.

    Tripoli pourrait être en mesure de contrôler à nouveau tous les revenus pétroliers. Gage de bonne volonté, le gouvernement rival de Tobrouk a repris les expéditions de pétrole vers les raffineries de Tripoli. Avec la réouverture des ports de Ras Lanouf, Es Sider et désormais Tobrouk, les exportations libyennes de pétrole pourraient reprendre à un bon rythme. Elles ont été divisées par quatre depuis 2011.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.