GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 20 Juin
Vendredi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    États-Unis: Donald Trump lance officiellement sa campagne pour un deuxième mandat
    Dernières infos
    • Trump accuse les démocrates d'être guidés par «la haine»
    • Trump: «Le monde entier» envie la santé de l'économie américaine
    • Trump dénonce les «Fake News» dès le début de son meeting en Floride
    • Trump lance sa campagne pour 2020 depuis Orlando en Floride
    • Le Japon accuse un déficit commercial en mai, nouveau repli des exportations
    • Attribution du Mondial 2022 au Qatar: Michel Platini ressort libre de garde à vue
    • Canada: Trudeau annonce l'agrandissement d'un oléoduc controversé
    Moyen-Orient

    Irak: Bagdad frappé par une série d'attentats meurtriers

    media L'attaque la plus meurtrière, un attentat-suicide à la voiture piégée, a frappé le quartier à majorité chiite de Sadr City, dans le nord de Bagdad, faisant 21 morts, REUTERS/Khalid al Mousily

    Au moins 39 morts, c'est le bilan très provisoire d'une nouvelle série d'attentats à Bagdad ce mardi. La capitale irakienne vit une deuxième semaine consécutive de violences. Et comme mercredi dernier, le quartier chiite de Sadr City a été touché.

     

    Depuis une semaine, le mode opératoire est le même : une voiture piégée explose dans les rues de Bagdad ou alors un kamikaze déclenche sa ceinture au milieu d’un marché, un véritable carnage.

    Ce mardi, trois quartiers de la capitale irakienne sont touchés. Parmi lesquels le grand faubourg chiite Sadr City. Pas de revendication pour le moment, mais l’organisation Etat islamique (EI) s’est attribuée la responsabilité des attentats de la semaine dernière, contre les chiites, considérées comme ennemis jurés des djihadistes.

    Ces combattants du « Khalifa » acculés dans le reste des provinces du pays par les bombardements de la coalition internationale et par les forces irakiennes semblent avoir changé de stratégie.

    En plus des combats sur le terrain il y a cette multiplication des attentats-suicides.
    Depuis son avènement le groupe Etat Islamique est arrivé à plusieurs reprises aux portes de la capitale irakienne. Mais ses combattants ne sont jamais parvenus à prendre Bagdad. Le seul moyen pour eux d’atteindre la capitale, ce sont donc ces attentats à la bombe meurtriers qui à chaque fois font des dizaines de victimes.

    → A (RE) LIRE : Irak: où en est la reconquête sur le groupe EI?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.