GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Liban: Nasrallah annonce le renforcement de la présence du Hezbollah en Syrie

    media Le chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah s’adresse à ses partisans, le 20 mai 2016. REUTERS/Aziz Taher

    Le chef du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah, a affirmé vendredi 20 mai que son parti comptait s’impliquer davantage dans la guerre en Syrie. Objectif : combattre les groupes extrémistes téléguidés selon lui par Israël et les Etats-Unis. L’annonce a été faite une semaine après la mort du chef militaire du Hezbollah, Mustapha Badreddine, attribuée par le parti aux rebelles syriens.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    « Le Hezbollah a perdu beaucoup d’hommes en Syrie, y compris des commandants de hauts rangs », a déclaré Hassan Nasrallah dans un discours prononcé vendredi lors d'une cérémonie en hommage au chef militaire du parti Moustapha Badreddine tué la semaine dernière près de Damas.

    Malgré ces pertes, le Hezbollah ne compte pas se retirer de Syrie. Au contraire, le parti chiite va renforcer sa présence par divers moyens, et va poursuivre la bataille jusqu’à la victoire finale. « Nous allons rester en Syrie où nous allons envoyer un plus grand nombre de commandants », a martelé Hassan Nasrallah.

    → A (RE)LIRE : Les militants du Hezbollah rendent un dernier hommage à Mustapha Badreddine

    Premier résultat de cette décision : lancement par l’armée syrienne et ses alliés d’une offensive contre le fief rebelle de la Ghouta orientale, à l’est de la capitale syrienne, ces deux derniers jours.

    Selon Hassan Nasrallah, Moustapha Badreddine a travaillé sur les plans de cette bataille avant sa mort. L’offensive a permis de reprendre aux rebelles une douzaine de localités, et de sécuriser totalement la route de l’aéroport de Damas, a précisé le chef du Hezbollah.

    Le chef du Hezbollah libanais a réaffirmé que Moustapha Badreddine a été tué par des rebelles syriens et non par Israël. Au passage, il a menacé Tel-Aviv de fortes représailles « quelles qu’en soit les conséquences (…) s’il s’attaquait à des membres du Hezbollah ».

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.