GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Crash d'EgyptAir: les Egyptiens furieux contre les journalistes occidentaux

    media Les médias occidentaux en général et français en particulier, ont été très critiqués sur internet pour leur couverture du crash de l'avion d'Egyptair. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

    Les médias occidentaux en général et français en particulier, ont été descendus en flammes en Egypte sur internet pour leur couverture du crash d’Egyptair. Une couverture jugée « biaisée » par une bonne partie des commentaires sur les médias sociaux et classiques.

    De notre correspondant au Caire,

    En Egypte, les accusation de « parti-pris, désinformation, deux poids et deux mesures » reviennent régulièrement depuis la destitution du président Mohamed Morsi en juillet 2013 qualifiée de coup d’Etat militaire par les Frères musulmans et par beaucoup de médias occidentaux. Une défiance qui est montée en puissance au fil des procès et condamnations des Frères musulmans et plus récemment des activistes et militants de gauche.

    « Conspiration » des médias occidentaux contre l'Egypte

    Quelques spéculations hasardeuses des médias américains suite au crash aérien du vol d'EgyptAir comme l’hypothèse du suicide du pilote ont suffi pour relancer la campagne anti-presse occidentale sur le net. Un billet d’humeur de la correspondante du journal Le Soir a provoqué une offensive généralisée qui, cette fois, s’est concentrée sur les médias français. Les internautes en Egypte ont en effet pensé que le journal belge était français. La journaliste accusait sa rédaction de vouloir remettre en cause la sécurité sur EgyptAir. Elle a été sacrée « martyr de la presse française qui cherche à plomber EgyptAir pour couvrir les failles de sécurité à l’aéroport Charles-de-Gaulle », preuve qu’il y a conspiration contre l’Egypte.

    Les journalistes ne sont pas les bienvenus

    Aller aujourd’hui interviewer quelqu’un dans la rue au Caire fait courir le risque d’être agressé verbalement ou même traîné au poste de police par d’honorables citoyens. Obtenir un permis de filmer devient de plus en plus compliqué. Des restrictions qui pourraient aller crescendo dans un pays où le syndicat des journalistes a dénoncé dans une grande assemblée générale les méthodes vexatoires de la police.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.