GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 24 Octobre
Mercredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: Carmat annonce une première implantation à l'étranger de son coeur artificiel
    Moyen-Orient

    Israël: 200 anciens militaires présentent leur «plan»

    media Vue de la vieille ville de Jérusalem. Wayne McLean

    En Israël, un groupe de 200 anciens cadres de l'armée, des services de sécurité et de renseignement, jette un pavé de la marre en signant un « plan pour sortir de l'impasse ». Le document appelle entre autres à geler les constructions dans les colonies et à reconnaître que Jérusalem devra faire partie d'un futur Etat palestinien. Une critique très claire de la politique du gouvernement de Benyamin Netanyahu.

    Ce n'est pas la première fois qu'en Israël d'anciens militaires ou membres des services de renseignement critiquent la politique des gouvernements qu'ils ont servi lorsqu'ils étaient en fonction. C'est encore le cas avec ce plan intitulé « la sécurité d'abord » (Security First Plan). 

    Les 200 signataires estiment que le statu quo politique entre Israël et les Palestiniens est « une illusion » et qu'il est impératif de préserver les conditions d'une négociation avec les Palestiniens, même si le processus de paix est aujourd'hui en état de mort clinique. 

    Cartes à l'appui, les retraités de l'armée et des services de sécurité et de renseignement appellent le gouvernement israélien à des gestes politiques et économiques : geler la construction dans les colonies, reconnaître que Jérusalem-Est fera un jour partie d'un Etat palestinien, accepter l'initiative arabe de paix, ou encore freiner la crise humanitaire dans la Bande de Gaza. 

    Le plan est publié au moment où l'ultra-nationaliste Avigdor Lieberman devient ministre de la Défense, aux côtés du Premier ministre Benyamin Netanyahu, dans un gouvernement de plus en plus marqué à droite. 

    → A (RE)LIRE : Israël: l’ultranationaliste Avigdor Lieberman devient ministre de la Défense

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.