GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 8 Novembre
Vendredi 9 Novembre
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: un charnier contenant des centaines de corps découvert près de Fallouja

    media Les forces gouvernementales, le 2 juin 2016, lors de l'offensive pour reprendre Fallouja aux mains du groupe EI. AHMAD AL-RUBAYE / AFP

    Un charnier contenant des centaines de corps a été découvert près de la ville irakienne de Fallouja. Une ville qui est en ce moment en proie aux combats. Des affrontements opposent l’armée aux jihadistes. Les forces irakiennes tentent de chasser le groupe Etat islamique de cette ville prise par l’EI en janvier 2014.

    Aux portes de Fallouja, la découverte des forces irakiennes est macabre : une fosse commune où s’entassent des centaines de corps. Ceux de militaires, mais aussi ceux de civils apparemment abattus par le groupe Etat islamique, pour espionnage ou non-respect des règles de l’organisation. Les exécutions remontent à la fin de l’année 2014 et au début de l’année 2015 précisent les autorités irakiennes.

    Fallouja, située à 50 km à peine à l’ouest de Bagdad la capitale, est la première ville d’Irak à être passée sous le contrôle des jihadistes. Aujourd’hui près de 50 000 civils seraient encore pris au piège à Fallouja.

    Des civils froidement exécutés

    Selon plusieurs témoignages recueillis par une ONG, le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC), l’organisation Etat islamique utiliserait les civils comme bouclier humain lors de la bataille qui se déroule actuellement à Fallouja.

    Les habitants qui tenteraient de fuir seraient exécutés par balle. « Parmi ces civils, il y a des femmes, des enfants, des familles désespérées qui tentent juste de quitter la zone des combats. Ils sont abattus lorsqu’ils tentent de traverser l’Euphrate. Ils sont tués et jetés dans le fleuve », rapporte Karl Schembri, porte-parole du Conseil norvégien pour les réfugiés.

    « Nous n’avons aucune idée de ce qui se passe exactement à l’intérieur de la ville de Fallouja, poursuit Karl Schembri. Nous avons des rapports basés sur les témoignages de personnes qui sont parvenues à fuir. Cette minorité qui a fui nous a parlé de famine, des difficultés du quotidien, la vie sous les balles et l’interdiction de quitter la ville imposée par le groupe Etat islamique. »

    → A (RE) LIRE : Irak: le Premier ministre reporte l'assaut sur Fallouja

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.