GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Bahreïn: Nabil Rajab, militant des droits de l'homme, de nouveau arrêté

    media Le militant des droits de l'homme Nabil Rajab a été de nouveau arrêté. Photo datée du 3 juin 2016. REUTERS/Hamad I Mohammed

    Sur l'archipel de Bahreïn, dans la région du Golfe persique, la famille de Nabil Rajab, célèbre opposant incarcéré à plusieurs reprises par les autorités du pays est très inquiète. Selon son entourage, le militant des droits de l'homme a été de nouveau arrêté ce lundi 13 juin par les forces de sécurité. Et cela près d'un an après sa libération.

    Selon l'épouse de Nabil Rajab, c'est à l'aube ce lundi 13 juin que l'arrestation s'est déroulée. Dans un message publié sur les réseaux sociaux, Sumaya Rajab, affirme que les forces de sécurité ont fouillé leur domicile avant d'emmener son mari. Aucune autre précision pour l'instant sur les motifs de cette nouvelle interpellation.

    Depuis le soulèvement réprimé de 2011, Nabil Rajab a plusieurs fois été incarcéré. Considéré comme l'une des figures de ce mouvement de contestation qui réclamait des réformes politiques au sein du Royaume, Nabil Rajab a d'abord purgé deux ans de prison pour avoir participé à des manifestation non autorisées. Depuis sa libération en 2014, ce sont des messages publiés sur internet qui lui ont valu d'être condamné et arrêté de nouveau.

    En juillet 2015, il bénéficie d'une grâce royale pour raisons de santé alors qu'il purgeait une peine de six mois de prison. Les autorités bahreinies sont régulièrement critiquées par les organisations internationale de défense des droits de l'homme. Depuis le soulèvement de 2011, ce sont des dizaines d'opposants politiques qui ont été jugés et condamnés à de lourdes peines de prison pour avoir critiqué la monarchie et l'absence de réforme au sein du royaume.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.