GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Yémen: une base militaire attaquée à Aden

    media Des Yéménites armés se tiennent à côté d’un véhicule détruit après la prise par les forces gouvernementales de la base militaire près de l'aéroport d'Aden, le 6 juillet 2016. AFP/SALEH AL-OBEIDI

    Les forces gouvernementales yéménites ont repris ce mercredi le contrôle d'une base militaire à Aden, proche de l'aéroport international d'Aden, où une vingtaine de présumés jihadistes s'étaient barricadés. Le bilan provisoire est d'au moins 16 morts : dix militaires et six assaillants. Cette attaque illustre la difficulté des forces gouvernementales à assurer la sécurité dans la deuxième ville du pays, plus d'un an après sa reprise aux rebelles chiites houthis.

    L'attaque n'a pas encore été formellement revendiquée. Mais une fois de plus, c'est un symbole militaire qui a été visé. Les assaillants, déguisés en soldats, se sont introduits dans la base et ont fait exploser deux voitures piégées. Ils ont ensuite investi le bâtiment principal. Quatre heures plus tard, les forces gouvernementales ont fini par reprendre le contrôle des lieux.

    Depuis la fin du mois de juin, plusieurs sites militaires ont été attaqués.
    L'organisation Etat islamique (EI) serait derrière la plupart de ces assauts. Le 27 juin, 42 personnes ont été tuées dans une série d'attentats orchestrée par le groupe terroriste à Moukalla, une ville du sud, à 700 kilomètres d'Aden.  Ce mercredi c'est donc une base militaire d'Aden qui a été visée.

    Vague d’attaques jihadistes

    Aden, c'est la capitale provisoire du gouvernement reconnu par la communauté internationale, car Sanaa est aux mains des Houthis depuis près de deux ans. Cette rébellion chiite s'oppose aux forces loyalistes et à la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite

    A ce conflit local aux dimensions plus régionales s'ajoutent les multiples attaques des différents groupes jihadistes. Le groupe al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), mais aussi de plus en plus son concurrent, le groupe EI.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.