GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: une loi controversée adoptée à la Knesset

    media Vue de la Knesset, le Parlement israélien. REUTERS/Ronen Zvulun/File Photo

    Le Parlement israélien a adopté dans la nuit du mardi 19 au mercredi 20 juillet une loi controversée, permettant l'éviction de députés. Le texte, voté à 62 voix contre 47 sur 120 au total, est jugé « raciste » par une partie de l'opposition car il viserait essentiellement des députés arabes.

    Le texte adopté permet d'exclure tout député qui « se livre à des incitations au racisme ou qui soutient la lutte armée contre l'Etat d'Israël ». Les députés arabes, rejoints par l'opposition de gauche, l'accusent de viser directement leur communauté.

    Cette loi, proposée par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, fait suite à une polémique de février dernier. Trois députés arabes israéliens avaient rendu visite aux familles d'auteurs d'attentats palestiniens. Le chef du gouvernement s'est félicité de la décision de la Knesset cette nuit, affirmant qu'elle « mettait fin à une absurdité ».

    Appel devant la Cour suprême

    Le centre Adalah, pour la défense des droits civiques des Arabes en Israël, a quant à lui qualifié cette loi de « dernière tentative en date du gouvernement de bafouer les droits politiques de Palestiniens citoyens d'Israël ».

    Cette loi sera cependant difficile à mettre en application. Le vote de 90 députés sur 120 au total est nécessaire pour exclure un parlementaire. Et les députés arabes israéliens, qui viennent de faire leur entrée au Parlement après les législatives de 2015, ont prévu de faire appel à la Cour suprême pour contester ce vote.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.