GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Liban: le chef du Hezbollah appelle les jihadistes à déposer les armes en Syrie

    media Munis de drapeaux du Hezbollah, ces sympathisants libanais du mouvement chiite regardent l'allocution télévisée du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, le 13 août 2016. AFP/Mahmoud Zayyat

    Allié du régime de Bachar el-Assad, Hassan Nasrallah a appelé les extrémistes sunnites à cesser le combat en Syrie, car ils font selon lui le jeu d'Israël et des Etats-Unis. Cette prise de position du leader chiite est totalement inédite car le Hezbollah appelait jusqu'ici à la plus grande fermeté face aux jihadistes.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Au Liban, le chef du Hezbollah pro-iranien a lancé un appel sans précédent aux groupes jihadistes en Syrie pour qu’ils cessent le combat et déposent les armes. Hassan Nasrallah a parlé de réconciliation et de compromis. Le leader chiite s’exprimait dans le cadre d’un discours à l’occasion du dixième anniversaire de la guerre contre Israël, en 2006, au cours de laquelle le Hezbollah a résisté avec succès à une offensive israélienne, qui a duré 33 jours.

    Selon lui, l’échec de l’Etat hébreu dans cette guerre a poussé Tel-Aviv et Washington à jouer la carte des mouvements extrémistes sunnites, pour tenter de détruire le Hezbollah, la Syrie et l’Iran. Dans ce contexte, Hassan Nasrallah a appelé les groupes jihadistes à cesser le combat et à déposer les armes, car ils servent, selon lui, les intérêts d’Israël et des Etats-Unis.

    Situation difficile à Alep

    Cet appel est sans précédent, car le chef du Hezbollah a toujours tenu un discours ferme à l’égard des jihadistes, qu’il combat en Syrie aux côtés de l’armée syrienne et des Iraniens. Hassan Nasrallah a évoqué la possibilité de réconciliations et de compromis avec les radicaux sunnites, sans donner plus de détails. Si son appel reste sans suite, le Hezbollah n’aura selon lui pas d’autres choix que de continuer à se battre.

    Les propos de Hassan Nasrallah interviennent alors qu’une bataille cruciale est en cours à Alep, où les combattants du Hezbollah sont en première ligne. Dans cette bataille, l’armée syrienne et ses alliés ne sont pas en situation confortable face à des jihadistes qui gagnent du terrain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.