GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: après Manbij, les forces arabo-kurdes font cap sur Al-Bab, bastion de l'EI

    media Les Forces démocratiques syriennes (FDS), alliance arabo-kurde d'insurgés encerclent Manbij, la principale ville de la zone frontalière turco-syrienne encore dans les mains de l'EI, en juin 2016. REUTERS/Rodi Said

    Après la libération de Manbij, les forces arabes et kurdes réunies sous la bannière des FSD, les Forces démocratiques syriennes, ne comptent pas en rester là. Elles comptent traquer les jihadistes de l'organisation Etat islamique jusqu'à Al-Bab, le plus ancien bastion du groupe islamiste dans le pays.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,Paul Khalifeh

    Les Forces démocratiques syriennes (FSD), la coalition arabo-kurde en lutte contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie, a exprimé ce dimanche 14 août son intention de chasser le groupe extrémiste de la ville d'Al-Bab, à 50 kilomètres au sud-ouest de Manbij. La coalition, soutenue par les Etats-Unis, annonce avoir créé pour cette bataille un conseil militaire, qui regroupe déjà sept factions.

    Après la perte de Manbij, le groupe EI ne dispose plus que de deux grandes villes dans la province d’Alep, dans le nord de la Syrie : Jarablus, tout près de la frontière avec la Turquie, et Al-Bab, à 55 kilomètres au nord-est de la ville d’Alep.

    Rétiences turques

    Une offensive contre Jarablus, menée par la coalition arabo-kurde, provoquerait une grave crise avec Ankara. La Turquie redoute en effet que des groupes kurdes prennent le contrôle de la frontière côté syrien. Elle craint que les Kurdes du nord-ouest et ceux du nord-est de la Syrie fassent leur jonction et proclament une entité indépendante.

    Al-Bab, qui comptait avant la guerre 65 000 habitants, constitue donc une cible idéale. Les forces jihadistes qui y sont stationnées ne disposent plus que d’une seule voie de ravitaillement vers Jarablus, au nord. Il ne sera pas difficile pour la coalition arabo-kurde soutenue par Washington de la couper.

    Les Etats-Unis avancent leurs pions

    La prise d’Al-Bab permettra aussi aux Etats-Unis et à leurs alliés de devenir des acteurs essentiels dans la bataille de la ville d’Alep, où la Russie et la Turquie se disputent actuellement les premiers rôles.

    Mais une montée des tensions entre l’armée syrienne et les forces arabo-kurdes n’est pas exclue. Car Damas voit d’un mauvais œil la progression vers ses fiefs de mouvements soutenus par les Américains.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.