GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Yémen: MSF évacue son personnel de six hôpitaux

    media MSF proteste contre les raids aériens ciblant les hôpitaux au Yémen. REUTERS/Khaled Abdullah

    Au Yémen, l'organisation Médecins sans frontières (MSF) a pris la décision d'évacuer son personnel dans six hôpitaux du nord du pays. D'après MSF, c'est la quatrième fois en quelques jours que les structures médicales qu'elle soutient sont touchées.

    Lundi 15 août, un raid aérien contre un hôpital a fait 19 morts et 24 blessés. C'est l'agression de trop pour Médecins sans frontières. Si la décision d’évacuer son personnel a été difficile à prendre pour l'ONG, celle-ci espère ainsi envoyer un message fort à la communauté internationale.

    « C’est une décision qui est prise à contre-cœur, mais on se doit de protester et de faire un geste contre ces faits, explique Hassan Boucenine, directeur du bureau de MSF au Yémen, au micro de RFI. C’est intolérable que le droit ne soit pas respecté ainsi et la vie des civils également. Il faut absolument que des démarches militaires soient faites pour que ça change. La guerre, c’est la guerre, mais il y a un minimum de règles. »

    Pour MSF, il ne s’agit en aucun cas d’abandon. « Les hôpitaux peuvent toujours fonctionner, les équipes sont encore largement présentes au Yémen. On est encore présents dans le nord du Yémen », assure l’humanitaire.

    Quatrième attaque

    Le raid de lundi a frappé l'hôpital d'Abs, dans la province de Hajja, dans le nord du pays, une zone contrôlée par les rebelles houthis alliés à des soldats restés fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh. Selon l'ONG, c'est la quatrième fois qu'une structure qu'elle soutient est touchée au Yémen, ravagé par une guerre depuis un an et demi.

    MSF assure avoir rencontré par deux fois à Riyad, ces huit derniers mois, « des responsables de haut rang de la coalition » arabe sous commandement saoudien, qui intervient en soutien au président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi contre les rebelles yéménites. Ces entrevues avaient pour but d'obtenir « l'assurance que les attaques sur les hôpitaux cesseraient ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.