GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 23 Juillet
Mardi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: premiers affrontements entre chars turcs et combattants kurdes

    media Blindés transports de troupes turcs vers la frontière turco-syrienne à Karkamis, le 27 août 2016. REUTERS/Umit Bektas

    L'opération militaire turque se poursuit dans le nord de la Syrie pour la quatrième journée. Pour la première fois, des chars turcs ont affronté les forces kurdes au sud de Jarablos, tandis qu'un premier soldat turc a été tué par un tir de roquette qui a fait également deux blessés. Des affrontements qui pourraient bien marquer le début d'une nouvelle étape de cette offensive turque.

    Avec notre correspondant à Istanbul,  Alexandre Billette

    Après avoir pris facilement la ville de Jarablos aux mains du groupe Etat islamique, les forces turques semblent désormais concentrer leur offensive contre les Forces démocratiques syriennes (FDS), à majorité kurde. Des bombardements ont été effectués à nouveau samedi au sud de Jerablos. Selon la presse officielle turque, c'est un centre de commandement « terroriste », selon l'expression employée par Ankara, qui a été bombardé.

    Pour le commandement du FDS, c'est notamment un village qui a été touché par les F16 de l'armée turque. Pour la première fois depuis le début de cette opération « Bouclier de l'Euphrate », des chars turcs et des combattants pro-kurdes se sont également affrontés. Il s’agit donc des premiers affrontements au sol.

    A (RE)LIRE : Syrie: quels sont les objectifs de l'opération turque «Bouclier de l'Euphrate» ?

    Les actions menées ce week-end dans une zone exclusivement contrôlée par les FDS semblent indiquer que c'est cette région qui est désormais l'objectif premier des forces turques. Une région qui pourrait bien dans les prochains jours devenir une zone de combat dans les airs, mais également au sol. Après trois jours d'opérations, l'armée turque dispose désormais en Syrie de cinquante chars et de 380 soldats, selon le quotidien Hürriyet.

    Roquettes sur l'aéroport

    Par ailleurs, plusieurs roquettes se sont abattues ce samedi 27 août au soir sur l'aéroport de Diyarbakir (sud-est) sans faire de victimes, a indiqué dans un communiqué le gouverneur de la province, Hüseyin Aksoy, qui a pointé du doigt le PKK. Une « opération d'envergure » a été lancée pour arrêter les assaillants, a-t-il encore ajouté.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.