GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Janvier
Lundi 14 Janvier
Mardi 15 Janvier
Mercredi 16 Janvier
Aujourd'hui
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Le groupe EI annonce la mort de son porte-parole Abou Mohammad al-Adnani

    media Un soldat syrien met le feu à un drapeau de l'Etat islamique après que les troupes syriennes ont repris le contrôle de la veille d'al-Qaryatain, dans la province de Homs dans le centre de la Syrie, le 4 avril 2016. AFP

    En Syrie, le groupe Etat islamique a annoncé, ce mardi 30 août au soir, la mort de son porte-parole, Abou Mohammad al-Adnani. L’agence de l’organisation terroriste, Amaq, a précisé dans un communiqué laconique que le chef jihadiste est mort alors qu’il inspectait le front dans la province d’Alep, où le groupe combat une coalition arabo-kurde soutenue par Washington.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Originaire de la province syrienne d’Idleb, Abou Mohammad Al-Adnani a rejoint al-Qaïda en Irak dès l’invasion américaine, en 2003. Capturé en 2005, il passe cinq ans dans la prison de Bocca où sont incarcérés de nombreux chefs du groupe Etat islamique. C’est pendant sa détention qu’il rencontre Abou Bakr al-Baghdadi, qu’il présentera en 2014 comme le calife des musulmans.

    Abou Mohammad al-Adnani était l’un des responsables les plus recherchés du groupe Etat islamique, dont il était le porte-parole, un poste équivalent au ministre de l’Information. Sa tête était mise à prix à cinq millions de dollars par les Américains.

    Vétéran du jihad

    Les experts estiment que ce vétéran du jihad a inspiré de nombreuses attaques terroristes dans le monde, en donnant à ceux que l’on appelle les « loups solitaires » des instructions et des conseils à travers les médias. Le 21 mai dernier, il a incité les jihadistes européens à multiplier les attaques pendant le mois du Ramadan. Un appel qui a été suivi par des actes dans plusieurs pays.

    La mort d’Abou Mohammad al-Adnani est un coup sévère porté à Daech. Il intervient alors que les jihadistes perdent du terrain en Syrie et en Irak.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.