GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Arabie saoudite: mesures drastiques pour assurer la sécurité du hadj cette année

    media La Grande Mosquée de La Mecque, le 8 septembre 2016. AHMAD GHARABLI / AFP

    Pour la première fois depuis 30 ans, l'Iran a interdit à ses ressortissants de se rendre au hadj, critiquant l'Arabie saoudite pour sa gestion de l'organisation du pèlerinage, après la bousculade meurtrière de l’année dernière, qui avait fait près de 2 300 personnes, tuant notamment 464 Iraniens. Pour éviter les critiques virulentes, les autorités saoudiennes ont déployé cette année des moyens de sécurité sans précédent.

    Avec notre correspondante à Riyad,  Clarence Rodriguez

    Parmi les nouveautés cette année : un bracelet électronique étanche et relié à un GPS. Il comporte des informations personnelles telles que le passeport ou l'adresse des pèlerins, mais aussi des informations médicales de chacun d'entre eux - maladies, allergies...

    Des données précieuses, destinées à aider les autorités à mieux identifier les fidèles et leur apporter les soins nécessaires en cas d’accident.

    Outre ces fonctions, le bracelet indique les heures de prière, et un logiciel multilingue aide les fidèles non arabes à assister aux évènements qui se déroulent lors du pèlerinage. Toutes ces informations sont accessibles aux employés du ministère et agents de sécurité via un smartphone.

    Faible fréquentation cette année

    Un an après la bousculade la plus meurtrière de l’histoire du hadj, à La Mecque, et quelques mois après les attentats de Médine, les autorités saoudiennes sont inquiètes et prient pour qu’aucun accident ne survienne.

    Des milliers de caméras de surveillance supplémentaires ont été installées un peu partout sur et autour des lieux saints, pour veiller au bon déroulement de l’événement et éviter tout encombrement ou mouvement de panique.

    Le hadj, qui commence ce vendredi 9 septembre 2016, est le plus important évènement religieux au monde. Près de 2 millions de pèlerins vont effectuer cette année le 5e pilier de l’islam. Chafik Benchaba, un pèlerin contacté sur place, constate que le nombre de fidèles a fortement baissé par rapport aux autres années, notamment compte tenu de l'absence des chiites iraniens et du reste de la région.

    Cette année, on sent que c'est un peu vide par rapport aux années précédentes, malgré que les travaux d'expansion terminés. Les chiites irakiens, libanais... à Médine, je ne les ai pas vus. Il y en avait quelques-uns, mais franchement, d'habitude, les chiites on les voyait. Là, non. Ça, c'est la première des choses. Une seconde chose, il y a une peur quand même d'un acte terroriste après ce qu'il s'est passé pendant le mois du ramadan à Médine

    Sur place, Chafik Benchaba évoque un hadj plutôt calme cette année 09/09/2016 - par Sami Boukhelifa Écouter

    → À relire : Pèlerinage à La Mecque, la folie saoudienne des grandeurs

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.